Vidéos : Une femme marocaine cause une controverse en détaillant les hématomes sur son corps causés par son mari violent.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une femme marocaine cause une controverse en détaillant les hématomes sur son corps causés par son mari violent.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Vidéos
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une vidéo qui a été tournée dans la commune de Mejjatia Ouled Taleb, située dans la province de Mediouna, au Maroc, est à l'origine d'une énorme controverse. La vidéo en question, qui met en scène une femme montrant les marques de violence laissées sur son corps par son mari violent, a été vue à des centaines de milliers de reprises depuis sa publication le 7 juillet dernier.

Alors qu'elle s'adresse à l'homme qui la filme, la femme lui explique: "Je lui ai dit : pourquoi tu rentres tard ? Il m’a répondu : en quoi ça te regarde ? Et il m’a battue". Par la suite, elle soulève ses vêtements afin de lui montrer les nombreux hématomes présents sur son corps. Non seulement elle a sur les bras et dans le dos, mais ses cuisses montrent aussi qu'elles ont été violemment frappées.

La femme déclare ensuite qu'elle est allée rencontrer les forces de l'ordre, mais en vain: "On ne m’a même pas laissée entrer. Mon mari m’a aussi pris les enfants".

Comme c'est souvent le cas lorsqu'une vidéo obtient un succès viral, celle-ci a ensuite été publiée par d'autres comptes dont une page Facebook qui a obtenu plus de 800 000 vues.

En raison des propos tenus par la femme au sujet des forces de l'ordre, le journal marocain Tel Quel a donc interrogé la brigade locale de la gendarmerie royale marocaine afin de savoir si la femme avait vraiment été laissée à elle-même dans une telle situation et on s'est contenté de répondre qu'une enquête avait été ouverte.

Il faut savoir qu'au Maroc, la violence faite aux femmes est un problème qui touche près d'une femme sur deux. 54,4 % des Marocaines ont affirmé avoir subi une forme de violences au cours de leur vie selon une étude menée par par le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social, publiée en mai 2019.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: France 24
Crédit Photo: Courtoisie