Vidéos : Un cerf se lie d'amitié avec des poneys avant d'être abattu par des gardes-chasses qui le jugeaient dangereux

Un cerf se lie d'amitié avec des poneys avant d'être abattu par des gardes-chasses qui le jugeaient dangereux

Une histoire d'amitié qui finit mal

Publié le par Ayoye Monde dans Vidéos
Partager sur Facebook
5,570 5.6k Partages

Les habitants de Lourdoueix-Saint-Michel dans l'Indre ont assisté à une drôle histoire d'amitié entre animaux.

Un cerf avait pénétré dans un enclos de poneys et s'était lié d'amitié avec eux. Imitant leur comportement, il les suivait partout et ne voulait pas les quitter d'un sabot. 

Cette curieuse histoire d'amitié entre les espèces semble sortir d'un dessin animé! Les poneys semblaient très heureux d'avoir ce poney à leurs côtés. 

Sauf que les gardes-chasses ont jugé le comportement du cerf "dangereux et imprévisible" et ont pris la décision de l'abattre. 

Le cerf avait déjà tenté à plusieurs reprises d'intégrer des troupeaux de vaches et des groupes de chevaux. 

Selon les témoignages, cela fait un an qu'il trainait dans la région. Les gardes-chasses pensent qu'il a été élevé par des hommes, ce qui expliquerait pourquoi il ne les craint pas.

"La situation actuelle ne peut pas perdurer, c'est évident. Cet animal a un comportement anormal" explique Yves Chastang chef de service de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. 

"Nous le suivons depuis des mois. Il recherche la compagnie d'animaux domestiques, ne fuit pas l'homme, ce qui prouve qu'il a dû être élevé ainsi depuis tout petit. Mais récemment, sur le secteur de Cluis, il a effrayé un troupeau de bovins, et il n'est pas exclu qu'en période de rut, il blesse un cheval ou un poney. Son abattage n'est donc pas une option à exclure, même si nous ne prenons aucun plaisir à le faire. Mes collègues vont se rendre sur place et décider de la meilleure chose à faire" justifie-t-il.

Certains habitants regrettent que l'animal ait été abattu. Selon eux, le cerf aurait très bien pu être pris dans un parc animalier.

Le propriétaire avait même tenté de contacter deux parcs zoologiques de la région sans plus de résultats. 

Partager sur Facebook
5,570 5.6k Partages

Source: Demotivateur · Crédit Photo: Christophe Gervais