Vidéos : Des images insoutenables tournées lors des rodéos au Québec choquent la province entière

Des images insoutenables tournées lors des rodéos au Québec choquent la province entière

Des images choquantes!

Publié le par Ayoye Monde dans Vidéos
Partager sur Facebook
1,729 1.7k Partages

Les animaux sont maltraités dans les rodéos conclut un rapport du médecin vétérinaire Dr Jean-Jacques Kona-Boun. 

«Les activités de dressage qui ont cours dans le cadre des rodéos tenus conformément aux normes appliquées à Montréal et à St-Tite soumettent les chevaux et les taureaux qui en sont l’objet à des risques de lésions, telles que des fractures ou d'autres blessures sérieuses. Il en va de même des activités de prise de veaux au lasso et de terrassement de bouvillons. La détresse psychologique vécue par l’ensemble des êtres animaux utilisés lors de telles activités est également bien réelle», détaille le rapport.

Or, le gouvernement du Québec a adopté la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal en décembre 2015, qui interdit les abus ou les mauvais traitements pouvant affecter la santé des animaux ou leur causer de la détresse.

Le professeur de droit Alain Roy a rendu public des images choquantes filmées lors des rodéos de Montréal et de Saint-Tite. 

«Le rapport et les images rendus publics aujourd’hui confirment ce que nous savions déjà: les épreuves de rodéo se fondent sur l’exploitation des réactions des animaux à la douleur, à la peur et à la panique et sont donc fondamentalement incompatibles avec le bien-être animal», affirme Me Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux de la SPCA de Montréal. 

«Nous espérons que le comité consultatif mis sur pied par le MAPAQ prendra acte de la preuve accablante de maltraitance révélée par le professeur Roy et son équipe aujourd’hui et recommandera au gouvernement du Québec d’interdire les rodéos, comme l’ont fait de nombreuses autres juridictions dont l’Angleterre, l’Écosse, les Pays-Bas et la ville de Vancouver.»

Mais le Festival western de Saint-Tite dénonce une interprétation abusive de la loi et refuse le rapport qui fait état des conclusions d'un seul vétérinaire. Les images que vous verrez dans la vidéo ci-dessous ne démontrent «aucun abus, négligence ou comportement inacceptable» envers les animaux selon le spécialiste du Festival. 

Un comité provincial se penchera sur les prochaines actions à prendre dans ce dossier. Mais les militants de la défense des droits des animaux sont prêts à prendre d’autres mesures si le gouvernement choisit le statu quo.

Le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, veut attendre les conclusions du comité avant de prendre une décision finale, mais il est persuadé que les rodéos peuvent avoir lieu dans le respect des règles sur le bien-être des animaux.

Partager sur Facebook
1,729 1.7k Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran