Vidéos : Catherine Dorion lit le témoignage bouleversant d'une jeune femme venue aider en CHSLD

Catherine Dorion lit le témoignage bouleversant d'une jeune femme venue aider en CHSLD

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Vidéos
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Amina Khilaji est l'une des personnes qui a proposé son aide dans les CHSLD du Québec. On lui a dit qu'elle serait en « soutien aux préposées aux bénéficiaires ». 

« J’arrive sur place. Il n’y a pas de préposée. C’est moi la préposée », a écrit Amina dans une publication Facebook. « Je n’ai même pas le temps de réfléchir que je me vois propulsée dans 7 nuits de soins. De changement de culottes et de désespoir. Je vois des gens mourir. Je n’ai aucune formation en soins palliatifs et il y a quelques semaines, mon travail se limitait à de l’interaction sociale normale dans de joyeux bureaux. »

« Je change la culotte pleine d’un monsieur qui me dit, pendant que j’essaie de lui faire oublier que je suis les deux mains sur ses fesses à faire décoller des selles séchées: "Madame, laissez-moi mourir. Personne ne veut vieillir comme ça, madame. Laissez-moi mourir." », raconte Amina sur Facebook. 

« J’entends crier dans les corridors. Je cherche d’où ça vient. J’entends gémir pis j’entends pleurer et j’ai envie qu’un astéroïde frappe la planète pis que pu jamais j’entende souffrir de même. Je n’ai la capacité de sauver personne. Je vais mettre vos parents dans des sacs mortuaires. Ou les laisser sur leur lit toute la nuit la fenêtre grande ouverte en attendant le coroner. Mais je n’ai la capacité de sauver personne », poursuit Amina.

Catherine Dorion a lu le long témoignage d'Amina sur Facebook. Dans la vidéo, la députée de Taschereau

« Voilà. Seule sur un étage Covid positif sans infirmière et sans PAB. Je ne voulais pas me rendre là, j’espérais ne pas avoir à me rendre là et ils me mettront dehors si ça les dérange que je dénonce mais ça c’est ma réalité la nuit dernière. Ma sœur en est témoin. Je devais être un soutien aux PAB et il n’y a PAS de PAB avec moi une nuit sur deux. Physiquement, expliquez-moi comment c’est possible de changer ces gens toute seule? Sans les blesser? Sans risquer leur vie pour ceux en fin de vie atteints du Covid en train de s’étouffer la bouche pleine de sécrétions? Je ne suis pas formée pour ça. Cette nuit, nous avons changé 45 culottes ma sœur et moi. 45! », a dénoncé Amina dans une nouvelle publication. 

« Il y a un monsieur qui travaille là bas comme PAB qui fait 16h par jour depuis des semaines. Il dort 4h et revient. Quand il n’est pas là, tout va mal. Les gens ne se présentent pas à leur shift ou bien se désistent », a-t-elle poursuivi. 

« Il y a des gens qui doivent se regarder en pleine face par rapport au fait qu’ils ont ignoré les travailleurs de la santé durant de nombreuses années. Je ne vous pardonnerai JAMAIS. Et je vous défie de me poursuivre pour avoir montré ce que je montre. Ce que je fais est peut-être grave mais ce ne sera jamais égal au crime que vous avez commis en laissant les choses aller jusque là. Je n’ai peur de personne ni d’aucune figure d’autorité. Je vous défie de me poursuivre. J’aurai au moins l’occasion de vous remettre face à face la gravité de votre inaction direct sous le nez, en personne. Vos coupures budgétaires sont criminelles », a ragé Amina. 

Dans sa vidéo, on voit l'étage complètement vide de son CHSLD alors qu'on l'a laissée seule à elle-même pour s'occuper de tous les résidents de son étage. 

Bouleversant!

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Capture d'écran