Trucs et Astuces : Deux Montréalais handicapés affirment être prisonniers de la neige depuis deux semaines.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Deux Montréalais handicapés affirment être prisonniers de la neige depuis deux semaines.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
249 249 Partages

Deux Montréalais en fauteuil roulant affirment qu'ils sont prisonniers de leur appartement depuis deux semaines en raison du trottoir qui n'aurait pas été adéquatement déneigé.

Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal, l'une des deux personnes, Dominique Marsan, a déclaré: "Ma maison est devenue ma prison. J’ai l’impression de faire du temps, d’être incarcérée, mais je n’ai rien fait de mal. Je veux juste sortir de chez moi et circuler sur le trottoir comme tout le monde."

La femme qui habite un appartement situé sur la rue de Rouen, dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, a expliqué que l'état des trottoirs laissait souvent à désirer lors des périodes enneigées, or dans le cas actuel, cela fait en sorte qu'elle est littéralement prisonnière de son appartement.

Bien qu'elle ait accès à une rampe d'accès très bien entretenue afin de sortir de son immeuble, les choses se compliquent dès qu'elle doit s'aventurer sur le trottoir: "Je ne peux plus me rendre à mes traitements de chimiothérapie. Mon chat est malade, et je ne peux pas l’amener chez le vétérinaire. Je ne peux pas faire mon épicerie. Je défie notre mairesse de venir se promener avec mon fauteuil roulant ici, bonne chance."

Le colocataire de Dominique Marsan, Claude Gariépy, se déplace aussi en fauteuil roulant. Malgré plusieurs démarches, dont certaines auprès du 311, l'homme est "condamné" pour le moment à ne pas quitter son appartement. On comprend l'homme d'être à bout de patience lorsqu'il répond à cet effet aux journalistes: "Ils me disent de prendre mon mal en patience. J’ai pensé à appeler les pompiers pour venir nous aider. Qu’est-ce qu’on fait, nous, si notre immeuble passe au feu? On se sent complètement abandonnés par notre ville. On est à Montréal, en 2019; c’est inexcusable, tout ça."

Enfin, du côté de la municipalité, Nadia Said, chargée de communication à l'arrondissement, a expliqué que l'hiver plutôt particulier qui a présentement lieu complique grandement le travail d'entretien: "Nos opérations de déneigement sont moins évidentes de par la présence de travaux de nature privée à cet endroit. [...] Nous nous sommes entendus aujourd'hui avec l'entrepreneur privé responsable de ces travaux pour nous permettre de procéder au chargement de la neige sur ce tronçon et dégager le trottoir."

Partager sur Facebook
249 249 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Courtoisie