Showbiz : Netflix défend le film «Mignonnes» malgré les plaintes et les critiques

Netflix défend le film «Mignonnes» malgré les plaintes et les critiques

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Showbiz
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Depuis plusieurs jours, Netflix fait face à une série de plaintes et de critiques à cause du film « Mignonnes » ou « Cuties » en anglais. De nombreuses personnes appellent au boycott de la plateforme en raison de ce film jugé inapproprié. 

« Mignonnes » raconte l'histoire d'un groupe de filles de 11 ans qui forment une troupe de danse. Les jeunes filles imitent les mouvements qu'elles voient dans des vidéoclips et le résultat a troublé plusieurs personnes alors que le film propose des plans rapprochés de mineures jugés inappropriés.

Une scène du film en particulier a choqué les internautes après avoir été partagée sur les réseaux sociaux. Le film a tellement déplu qu'il a maintenant un score de 1,9 sur 10 sur IMDB où une série de mises en garde ont été publiées. 

« "Mignonnes" est un commentaire social contre la sexualisation des jeunes enfants », a déclaré un porte-parole de Netflix dans une déclaration émise à Variety. « C'est un film primé et une histoire puissante sur la pression que subissent les jeunes filles sur les réseaux sociaux et de la société en général en grandissant - et nous encourageons quiconque se soucie de ces questions importantes à regarder le film. »

« Mignonnes » a été présenté au Festival du film de Sundance 2019, où la scénariste-réalisatrice Maïmouna Doucouré a remporté le prix de la réalisation dramatique du cinéma mondial.

Dans un segment de six minutes accompagnant le film sur Netflix, Maïmouna Doucouré explique qu'elle a rencontré des centaines de préadolescentes pour comprendre comment elles percevaient leur féminité dans la société d'aujourd'hui.

« Nos filles voient que plus une femme est sexualisée sur les réseaux sociaux, plus elle réussit », a-t-elle affirmé. « Et oui, c'est dangereux. »

Amy, la protagoniste du film, « navigue entre deux modèles de féminité », a expliqué Maïmouna Doucouré. Cela est illustré par les croyances traditionnelles musulmanes de la famille de la fillette et par les fillettes de la troupe de danse. 

« Amy pense qu'elle peut «trouver sa liberté grâce à ce groupe de danseurs et à leur hyper-sexualisation. Mais est-ce vraiment la vraie liberté? Surtout quand vous êtes enfant? Bien sûr que non », a ajouté Maïmouna Doucouré.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Variety · Crédit Photo: Capture d'écran