Showbiz : Céline Dion très gravement critiquée
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Céline Dion très gravement critiquée

Des propos qui font réagir...

Publié le par Ayoye Monde dans Showbiz
Partager sur Facebook
564 564 Partages

Si Céline Dion - la chanteuse - a fait jaser il y a un mois en annonçant la fin de sa résidence à Las Vegas, cette semaine c'est Céline Dion - la femme d'affaires - qui a provoqué bien des remous dans le monde du showbiz.

En annonçant la création d'une ligne de vêtements "non-genrés" - qu'on appelait il y a 5 ans des vêtements "unisexes" - Céline Dion a soulevé l'ire de plusieurs, dont le chroniqueur du Journal de Montréal Richard Martineau, qui a dénoncé les dérives qui, selon lui, viennent avec la nouvelle mode du "non-genré".

"Je sais que je ne me ferai pas d’amis à cette ère du « tout est chill, tout est cool », mais se pourrait-il qu’on fasse fausse route en agissant de la sorte ? Que loin d’améliorer la vie de nos enfants, notre laisser-faire et notre laisser-aller participent au contraire à rendre leur vie plus difficile, plus compliquée ? J’ai trois enfants. S’il y a quelque chose que j’ai appris, c’est que les enfants ont besoin­­­ de limites. De repères. De bornes, de barrières."-Richard Martineau, Journal de Montréal

Depuis quelques années, certains parents préconisent une approche "non-genrée", pour laisser le soin à l'enfant de "décider lui-même de son genre". C'est la même école de pensée qui nous amène d'ailleurs de nouveaux pronoms tels que "iel, illes, celleux, etc"... 

"Ce n’est pas un service à rendre aux enfants que de les faire grandir dans un monde flou, imprécis. Comme l’appartement de Sol et Gobelet, qui n’avait ni murs ni plafond. Un gros trou noir avec une baignoire et une patère. Ça les angoisse. Le rôle d’un parent n’est pas de laisser ses enfants choisir « librement » qui ils veulent être et comment ils veulent vivre, c’est de les encadrer. C’est un sale boulot ? Oui. Mais c’est notre boulot. Un parent n’est pas un ami. Un parent est un guide. Et qui dit « guide », dit « itinéraire­­­ ». Va là, ne va pas là. Fais ça, ne fais pas ça. Prends ce raccourci, évite celui-là. Ne mets pas la main sur le rond de la cuisinière. Ne te couche pas trop tard. Prends ton bain. Ferme ta console vidéo. Je « limite » mon enfant en lui « assignant » un genre ? En lui disant qu’il est une fille ou un garçon ? Peut-être. Mais grandir, c’est ça."-Richard Martineau, Journal de Montréal

Évidemment, les propos de Richard Martineau ont fortement fait réagir, certains les huent, d'autres les applaudissant haut et fort... Et vous, qu'en pensez-vous?

Partager sur Facebook
564 564 Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Instagram