Nouvelles : Voici pourquoi certaines régions demeurent dans le rouge

Voici pourquoi certaines régions demeurent dans le rouge

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La menace des nouveaux variants a fait en sorte que ce ne sont pas toutes les régions de la province qui ont reçu l'autorisation de basculer au orange. 

« On a une période d'à peu près un mois qui est risquée. Si jamais il y avait une détérioration, on a un peu de marge de manoeuvre en zone, mais pourquoi on laisse les autres zones rouges, c'est parce qu'on n'a pas de marge de manoeuvre », a déclaré le premier ministre François Legault en point de presse mardi, en qualifiant ce risque de « bien calculé ». 

Crédit photo: Capture d'écran Radio-Canada

« Le variant britannique est malheureusement présent dans certaines régions et il y a un risque réel de troisième vague », a-t-il averti. « C'est pour ça qu'on est prudents ». 

Compte tenu des variants et des éclosions, « si on relâche trop, ça va se remettre à remonter de façon significative », a quant à lui ajouté le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda. 

« Quand vous êtes vaccinés, vous n'êtes pas protégés immédiatement », a-t-il d'ailleurs prévenu en encourageant la population à continuer les mesures sanitaires durant cette « fin du marathon » « qui va nous empêcher de revenir en arrière ». 

Le premier ministre a d'ailleurs expliqué qu'il n'avait pas créé des sous-régions parce que les hôpitaux desservent l'ensemble de la région. « C'est difficile de découper les régions sans tenir compte des hôpitaux de ces grandes régions-là », a-t-il dit. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook