Nouvelles : Voici les activités qui vous mettent à risque d'attraper la COVID-19

Voici les activités qui vous mettent à risque d'attraper la COVID-19

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il n'y a pas de risque zéro absolu en ce qui a trait à la COVID-19. Néanmoins, certaines activités sont plus risquées que d'autres, rapporte Radio-Canada. 

Les experts s'accordent pour dire que le fait de limiter ses contacts sociaux, de pratiquer la distanciation physique et de porter le masque contribuent à vous protéger contre le virus. 

« Ce sont les facteurs qui diminuent le risque. C’est ce qu’on vise. Mais ça ne l’élimine pas pour autant », explique à Radio-Canada le Dr Janusz Kaczorowski, du département de médecine de famille et médecine d'urgence de l’Université de Montréal.

Toutefois, le fait d'interagir avec un plus grand nombre de personnes sans respecter la distanciation sociale et durant une période prolongée vous expose de façon plus importante au risque de contamination. Le fait d'être dans un lieu intérieur mal ventilé y est aussi pour quelque chose. 

Radio-Canada explique qu'en temps de pandémie, mieux vaut privilégier les activités en plein air. Avec l'hiver qui est à nos portes, c'est le temps idéal pour faire du sport, en restant toutefois vigilant, selon les experts. 

Les sports extérieurs

Ainsi, une sortie en patins représente un risque « très faible » de contracter la maladie, estiment les experts. Tout dépend néanmoins de l'achalandage sur la patinoire et de l'augmentation de projection des gouttelettes respiratoires en raison de l'effort physique. 

Le magasinage 

Le fait d'aller au centre commercial comporte quant à lui des risques modérés en fonction de l'achalandage et du fait que les gens peuvent magasiner à l'intérieur durant une période prolongée. Les experts recommandent d'aller au centre commercial en sachant déjà ce qu'on veut y acheter. 

Crédit photo: Adobe Stock

Prendre les transports en commun

Ce moyen de déplacement représente quant à lui un risque variant de modéré à élevé, notamment en fonction de l'achalandage qui peut être élevé aux heures de pointe. Il est également important d'éviter de toucher certaines surfaces et le temps prolongé dans un espace fermer peut augmenter le risque de contracter la COVID-19. 

« Et chaque fois que le métro s’arrête et que s’ouvre la porte, il y a un échange d’air. Avec le port du masque, on arrive donc à diminuer le risque », précise à Radio-Canada Caroline Quach, microbiologiste infectiologue au CHU Sainte-Justine.

Crédit photo: Adobe Stock

L'école en personne

Le fait d'aller en classe représente également un risque variant entre modéré et élevé. La 2e vague a coïncidé avec la rentrée scolaire. À l'école, bien que distanciés, les enfants passent leur journée dans la même pièce aux fenêtres généralement fermées et proviennent tous de ménages différents. 

Crédit photo: Adobe Stock

Un souper de type potluck en famille

Ce type d'activité représente un risque entre élevé et très élevé, selon les experts, en raison d'un contact étroit et prolongé, souvent à l'intérieur. Le fait que les plats soient manipulés par tout le monde et partagés augmente également le risque de contamination. 

Lisez l'article complet ici.  

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock