Nouvelles : Une vétérinaire fait scandale parce qu'elle vend des bébés kangourous sur Facebook

Une vétérinaire fait scandale parce qu'elle vend des bébés kangourous sur Facebook

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Quand on pense avoir tout vu ou tout entendu, internet est toujours là pour nous surprendre comme peut l'illustrer cette histoire qui nous vient des États-Unis où une vétérinaire a fait scandale parce qu'elle vend des bébés kangourous sur Facebook.

C'est le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle qui risque d'en révolter un grand nombre d'entre vous, surtout celles et ceux qui se battent quotidiennement pour que les animaux et leurs droits soient respectés. En effet, au Texas, une vétérinaire est en train de faire scandale parce qu'elle vend des bébés kangourous sur Facebook. Oui, vous avez bien lu. Les mâles sont vendus 2 500$ alors que les femelles sont vendues 5 000$. Rien que ça. 

Pour faire passer le message, elle a décidé de faire une annonce sur Facebook comme si elle vendait des meubles usagés où on peut voir plusieurs bébés kangourous entassés dans un appartement. Forcément, cette annonce pas comme les autres a fait réagir les internautes, mais pas de la manière escomptée par la vétérinaire. En effet, beaucoup se sont scandalisés de voir qu'une personne était capable d'une chose pareille. D'autres ont pointé du doigt qu'un tel geste était illégal. 

Pourtant, le Daily Mail explique qu'il n'est pas illégal de posséder des kangourous au Texas. Par contre, le média britannique explique qu'il n'est pas possible de les élever dans un appartement. Il faut dire que ce genre d'animal grandit assez rapidement et peut peser jusqu'à 90 kilos lorsqu'ils deviennent adultes. Ainsi, un appartement n'est pas du tout un endroit inapproprié pour élever ce genre d'animal.

Le Daily Mail ne précise pas si le vétérinaire a réussi à vendre tous ses bébés kangourous, mais une chose est certaine, elle a dû recevoir un grand nombre de messages d'indignation. Il faut dire que cela n'a rien de sain de vouloir se faire de l'argent sur le dos d'animaux maintenu en captivité dans un appartement. En termes d'éthique, ce n'est vraiment pas idéal. Le plus ironique dans cette histoire, c'est que c'est une vétérinaire qui fait ça alors qu'elle est censée soignée les animaux et s'assurer de leur bon développement. Une contradiction bien étonnante.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Facebook