Nouvelles : Une vétérinaire étudiante prétendait de secourir des chevaux pour ensuite les vendre à des abattoirs.

Une vétérinaire étudiante prétendait de secourir des chevaux pour ensuite les vendre à des abattoirs.

Un geste crapuleux.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,700 3.7k Partages

Fallon Blackwood, une jeune vétérinaire de 24 ans toujours aux études a été arrêtée après avoir été suspectée d'avoir vendu 50 chevaux à une usine de viande du Mexique alors qu'elle avait fait croire qu'elle allait s'en occuper convenablement. Fallon a laissé croire aux propriétaires de chevaux qu'elle allait relocaliser les animaux dans de nouvelles familles, mais elle s'est plutôt fait de l'argent en vendant leur viande. 

Fallon a aussi été arrêtée en avril dernier pour avoir trompé un homme pour qu'il lui donne ses deux chevaux, d'après Fox 5 Atlanta. 

D'après Lindsay Rosentrater, une des personnes ayant donné son cheval à la vétérinaire, il y aurait près de 50 chevaux disparus en lien avec Fallon. Elle a créé une page Facebook nommée « Finding Willie » pour y réunir tous les témoignages de victimes potentielles de la vétérinaire. Plusieurs personnes ont écrit que Fallon les a contacté suite à une annonce qu'ils avaient placée pour vendre leurs chevaux. La vétérinaire proposait alors aux propriétaires de donner leurs animaux pour qu'ils soient placés dans de bonnes familles. Tous les propriétaires ont fait confiance à Fallon en raison de sa profession. 

Quand Lindsay Rosentrater avait donné son cheval Willie à Fallon, elle lui avait bien dit qu'elle était prête à reprendre le cheval si elle n'arrivait pas à lui trouver un bel endroit où vivre. Mais Fallon a juste cessé de donner des nouvelles à Lindsay. Cette dernière a commencé à avoir des doutes à ce moment-là, alors qu'elle avait demandé d'avoir des photos de son cheval avec sa nouvelle famille. 

Selon un organisme international, Fallon aurait réussi à tromper pas moins de 40 propriétaires de chevaux dans six états différents. 

Fallon a pu retrouver sa liberté après avoir payé une caution de 15 000 dollars américains et elle continue de pratiquer comme vétérinaire. Elle est toujours aux études et aura son diplôme en mai. On ignore si l'université prendra des mesures dans cette histoire puisque l'école n'a pas voulu commenter l'affaire pour des raisons de confidentialité.  

Partager sur Facebook
3,700 3.7k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran