Nouvelles : Une terroriste originaire de la France sera jugée en Irak.

Une terroriste originaire de la France sera jugée en Irak.

Elle risque la peine de mort.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
850 850 Partages

Mélina Boughedir, une Française de 27 ans et mère de quatre enfants, risque la peine de mort, car elle sera rejugée en Irak pour terrorisme. La femme avait rejoint l'organisation terroriste État Islamique (EI) en 2015.

Au début de l'année, la mère de famille avait subi son procès, or le tribunal de Bagdad l'avait jugée pour "entrée illégale" en Irak. Aucune accusation liée à ses activités terroristes ou son affiliation à EI n'avait été déposée.

Bien que le procès n'avait duré qu'une quinzaine de minutes, la jeune femme avait écopé de 7 mois de prison.

Comme la femme était en détention provisoire depuis juillet 2017, cette période de temps avait suffi à couvrir la peine à laquelle elle avait été condamnée.

Ainsi, Boughedir devait sous peu pouvoir effectuer son retour en France, or sa situation a drastiquement changé suite à une décision des autorités irakiennes.

Voilà donc qu'à quelques semaines seulement de son retour prévu, la justice irakienne aurait fait appel au premier jugement et en plus de devoir subir un nouveau procès, la mère de famille devra aussi répondre de ses activités terroristes cette fois-ci.

Dans l'éventualité où elle était trouvée coupable des gestes qui lui sont reprochés, elle risquerait la peine de mort, étant donné que ce châtiment est toujours en vigueur en Irak.

Au cours des derniers mois, la justice irakienne s'est montrée plus stricte à l'égard des étrangers associés aux mouvements terroristes et tout récemment, une Allemande était condamnée à la pendaison pour "soutien logistique et aide à l'organisation terroriste pour commettre des crimes".

Rappelons que Mélina Boughedir avait quitté la France en 2015 en compagnie de son mari.

Le couple était passé par la Syrie afin de pouvoir accéder illégalement au territoire irakien.

Les autorités croient que le mari de Boughedir est mort dans la bataille de Mossoul l'été dernier.

C'est l'armée irakienne qui avait procédé à l'arrestation de Boughedir.

Quant aux enfants de Boughedir, on rapporte que trois enfants auraient déjà été rapatriés en France.

La plus petite fille des trois enfants, une fillette âgée d'un an à peine, est actuellement incarcéré avec sa maman.

Boughedir et son mari étaient tous les deux originaires de Seine et-Marne. 

BFMTV a expliqué que "selon les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur, 460 enfants français sont nés ou partis en Syrie et en Irak."

Dans l'éventualité où Boughedir parvenait à éviter son second procès en Irak, les chances qu'elle subisse un autre procès en France sont très élevées. À cet effet, le ministère des Affaires Étrangères évoque "la possibilité de poursuivre en justice les ressortissants français impliqués dans des organisations terroristes présentes en Irak". 

Partager sur Facebook
850 850 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Courtoisie