Nouvelles : Une Québécoise coincée en Arabie Saoudite depuis 13 ans demande à l'aide.

Une Québécoise coincée en Arabie Saoudite depuis 13 ans demande à l'aide.

Sa mère n'en peut plus.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,041 2.0k Partages

La mère d'une Québécoise qui est coincée en Arabie Saoudite depuis 13 ans affirme qu'elle est sans nouvelle de sa fille depuis 54 jours.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à LCN jeudi, la mère de femme retenue en Arabie Saoudite, Johanne Durocher, a bien voulu partager l'épouvantable expérience qu'elle traverse depuis plusieurs semaines déjà: "Avant elle communiquait surtout par messages textes ou par Messenger, parce qu’au téléphone, son conjoint peut entendre quand elle parle".

La fille de Johanne Durocher, Nathalie Morin, aurait connu son conjoint au Québec. La Québécoise aurait ensuite décidé d'aller s'installer avec celui-ci en Arabie Saoudite, mais dès l'arrivée du couple, le comportement de l'homme aurait beaucoup changé. Comme l'a expliqué Morin le 18 octobre dernier dans une publication qu'elle a faite sur Facebook, la jeune femme doit maintenant composer avec une situation horrible: "J'ai vécu et je vis toujours l'inimaginable, l'oppression et l'abus".

Selon Johanne Durocher, sa fille aurait envoyé un dernier message à ses proches 9 jours après sa publication sur Facebook, puis, impossible d'avoir des nouvelles d'elle par la suite.

La seule explication possible à l'absence de nouvelles de Nathalie Morin, c'est que la jeune femme aurait averti ses proches que des publicités diffusées en Arabie saoudite affirmaient que les citoyens ne pouvaient plus entrer en contact avec les gens à l’extérieur du pays.

Ce qui est le plus inquiétant dans tout cela, c'est que Morin dit être convaincue d'être sous surveillance depuis mars 2015: "Mon numéro d'identification est bloqué dans le système informatique du pays et j'ai été complètement effacée. Mon numéro d'identification ne répond plus et je n'ai plus aucune existence légale. [...] C'est comme si jamais je n'étais venue, ni partie, ni morte. Tout simplement comme si je n'avais jamais existé."

Selon la mère de Nathalie Morin, il est impossible de compter sur l'aide du mari, car l'homme est une  "espèce de hors-la-loi, il ne peut pas quitter l’Arabie saoudite [...] Mais son gouvernement le protège quand même d’une femme. Il a encore tous ses droits sur sa femme et ses enfants".

De plus, comme le précise Johanne Durocher, l’Arabie saoudite est «le seul pays au monde où la femme ne peut pas sortir sans la signature de son mari».

Enfin, madame Durocher avance que sa fille n'a jamais reçu aucune aide du gouvernement étant donné que le Canada ne souhaite pas nuire à ses relations avec l'Arabie Saoudite.

Partager sur Facebook
2,041 2.0k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Courtoisie