Nouvelles : Une policière fait changer les tests physiques pour devenir maître-chien parce qu'ils étaient trop difficiles pour elle

Une policière fait changer les tests physiques pour devenir maître-chien parce qu'ils étaient trop difficiles pour elle

Elle a affirmé que le test d'endurance était discriminatoire.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2 2 Partages

La policière Kim-Louise Carter a échoué un test d'endurance physique pour devenir maître-chien alors elle a décidé d'intenter une poursuite pour discrimination en fonction du genre. 

Elle devait effectuer une course de dix milles (16 kilomètres) en portant un chien de 35 kg nommé Hulk, dans des conditions difficiles.

La femme de 31 ans a remporté sa cause en affirmant que le test était discriminatoire envers les femmes puisqu'elles avaient de la difficulté à suivre les hommes pendant la course. 

Elle a appuyé ses dires en ajoutant que des 48 maîtres-chiens de Gloucester, seulement 4 sont des femmes. 

La défense a tenté d'expliquer que le test d'endurance était nécessaire parce qu'un maître-chien doit pouvoir suivre l'animal dans des conditions difficiles pendant plusieurs heures pour traquer un criminel. 

Mais le juge Street a tranché en faveur de la plaignante: «Lorsqu'un test standard a des impacts négatifs sur les membres d'un groupe protégé, ici les femmes, il doit alors être modifié ou objectivement justifié.»

Kim-Louise Carter a obtenu 15 000 livres britanniques (environ 16 800 euros ou 25 600 $ canadiens) en dédommagements et le test physique devra être changé pour faciliter la réussite des femmes. 

Partager sur Facebook
2 2 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Adobe Stock