Nouvelles : Une pétition de 30 000 noms après la mort d'un chihuahua attaqué par un chien en liberté

Une pétition de 30 000 noms après la mort d'un chihuahua attaqué par un chien en liberté

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Lewis, un chihuahua de 5 ans, est décédé après avoir été attaqué par un chien en liberté, dans l'Oise, à la mi-mai. 

Son propriétaire, Serge Leduc, a donc publié une pétition pour réclamer que tous les chiens soient tenus en laisse. Au moment d'écrire ces lignes, la pétition avait déjà 29 035 signatures, s'approchant rapidement des 30 000 noms. 

La pétition demande « l'interdiction de laisser divaguer les chiens sur le territoire de la commune et le port de la muselière pour les molosses ».

Le drame a bouleversé Serge Leduc et sa conjointe. 

« Nous nous promenions dans Fleurines avec ma femme et notre chihuahua, Lewis, lorsqu'il a été attaqué sauvagement et par surprise par un malamute d'Alaska, un chien de traîneau de 45 kg, en liberté », a raconté Serge Leduc au Parisien. « Il secouait notre chien comme une peluche, j'ai réussi à récupérer Lewis et à le mettre hors de portée du malamute, qui me sautait dessus pour essayer de l'attraper. »

D'après le témoignage de Serge Leduc, la propriétaire du chien est arrivée plus tard, tranquillement, en demandant pourquoi le couple criait. 

« Il a fallu que je la rattrape pour qu'elle me donne son nom, sinon elle partait comme si de rien n'était », a déploré Serge Leduc. « Elle donnait de violents coups de pied à son chien qui hurlait. » 

Malheureusement, Lewis n'a pas survécu à l'attaque. 

« Il a eu deux opérations suite à des perforations intestinales, il est décédé 12 jours après l'attaque. Il est mort avec nous car nous étions allés le rechercher après la 2e opération. Avec mon épouse, nous ne dormons plus la nuit, on entend toujours les hurlements de Lewis quand il a été attaqué », a détaillé Serge Leduc qui a écrit à la propriétaire du chien pour lui dire que Lewis est mort. 

« Il faut que cela cesse, c'est la troisième attaque sur Fleurines, pas par le même chien mais toujours par des animaux non tenus en laisse, qui divaguent sur la voie publique », a critiqué Serge Leduc.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran