Nouvelles : Une petite fille de 3 ans née sans lèvres est reniée par quasi toute sa famille.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une petite fille de 3 ans née sans lèvres est reniée par quasi toute sa famille.

Pauvre petite...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
773 773 Partages

Une petite fille russe de 3 ans a été reniée par la plupart de sa famille parce qu’elle est née seulement avec la moitié du visage.

Darina Shpengler, qui vit en Sibérie, n’a ni lèvres, ni menton et son visage est recouvert de sang à cause d’une condition médicale inconnue.

Ses parents ont été forcés de déménager afin d’éviter des membres de la famille et des amis suite à des menaces. Mais Elena et Yury refusent de cacher le visage de leur fille alors que les chirurgiens essaient de le reconstruire. Des proches ont même informé la police que le couple aurait lui-même blessé leur fille. Des étrangers leur demande même de masquer son visage et les menacent. 

Seule la sœur d’Elena la supporte, le reste de la famille a cessé de communiquer avec eux.

Des médecins leur ont suggéré d’abandonner leur enfant et une crèche refusait de prendre Darina car elle pouvait effrayer les autres enfants.

Les services sociaux, eux, envoient deux professeurs visiter Darina, qui adore chanter, une fois par semaine pour l’éduquer.

Le couple amasse des fonds afin de payer des traitements médicaux à Moscou où Darina subira des chirurgies de reconstruction faciale. Il faudra lui construire des lèvres, des muscles et des os pour son menton. Elle a déjà subi une première chirurgie où on a réduit sa bouche.

Par ailleurs, la mère d'une autre fillette qui souffre d'une maladie semblable a eu tout un choc en découvrant qu'on se sert des photos de son enfant pour promouvoir l'avortement.

En effet, Natalie Weaver, une mère américaine a eu le coeur en miettes quand elle a découvert que des gens utilisaient l'image de sa fille Sophia pour faire la promotion de l'avortement. 

Sophia, 9 ans, souffre du syndrome de Rett, une rare maladie génétique qui provoque un handicap mental et des atteintes motrices sévères, surtout chez les filles.

Natalie a donc signalé le message partagé sur Twitter, mais il ne contrevenait pas aux politiques en vigueur selon le média social. 

Mais Natalie n'allait pas baisser les bras, elle se bat aujourd'hui pour que les droits de sa fille soit respectés.

Partager sur Facebook
773 773 Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Viktor Guseinov