Nouvelles : Une père frotte de la sauce piquante dans les yeux de sa fillette de 2 mois, ce n'est que le début de l'horreur.

Une père frotte de la sauce piquante dans les yeux de sa fillette de 2 mois, ce n'est que le début de l'horreur.

Ce n'est pas un père, c'est un monstre!

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
7,752 7.8k Partages

Un homme du Minesotta qui a été trouvé coupable d'avoir mis de la sauce piquante dans les yeux de sa fille de 2 mois a été condamné à 30 mois de prison.

L'homme de 32 ans nommé Shawn Michael Foltz est originaire de Moorhead et suite à son arrestation, le père a plaidé coupable pour agression au troisième degré sur un enfant de moins de 4 ans. Son arrestation a eu lieu en juin 2017.

Lors de sa comparution, on a notamment appris que le père avait agressé physiquement sa fille à de multiples reprises. En plus de lui avoir mis de la sauce piquante dans les yeux, le père a aussi fait manger du Poivre de Cayenne à sa fille, en plus de lui en avoir mis dans les nez et dans les yeux. De plus, le père aurait étouffé sa fille jusqu'à ce que son visage devienne bleu.

Foltz a aussi avoué avoir lancé des feux d'artifices sur sa fillette.

Toujours lors de la comparution de Foltz, sa conjointe, Belinda Bailer, a affirmé être sous le choc en découvrant tout ce qu'il avait fait subir à leur fillette, expliquant qu'elle n'avait visiblement aucune idée du genre d'homme qu'elle avait marié.

Comme Foltz est détenu depuis 429 jours, ces journées de détention seront déduites de sa peine, or la juge a clairement fait savoir qu'il exigeait que le père passe au moins 20 mois en prison.

La juge Amber Gustafson a expliqué que Foltz aurait ensuite le droit de passer les 10 derniers mois de sa sentence en liberté surveillée s'il faisait preuve d'un comportement exemplaire en prison.

Foltz avait avoué devant le juge que s'il s'en était pris à sa fillette de 2 mois, c'est parce qu'elle était trop jeune pour dénoncer ses agissements.

Selon le Duluth News Tribune, les agressions sur la fillettes se seraient produites entre le 10 avril et le 30 mai 2017.

C'est après que le bébé ait été amené à l'hôpital que des infirmières ont remarqué que le corps de la fillette présentait plusieurs marques de violence.

La mère avait alors expliqué aux infirmières que sa fillette avait été sous la garde son père au cours des dernières heures et qu'elle s'était peut-être bagarrée avec son grand frère.

Le père avait ensuite confirmé la théorie de la mère en racontant que c'était le grand frère de la victime qui l'avait blessée à l'aide d'un jouet, or cela n'a pas suffi à convaincre le personnel de l'hôpital qui avait signalé l'incident à la police.

C'est au cours de son interrogatoire de police que le père avait finalement admis être derrière les blessures sur le corps de sa fillette.

Partager sur Facebook
7,752 7.8k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie