Nouvelles : Une nouvelle canicule frappera la France

Une nouvelle canicule frappera la France

“Le risque de canicule augmente au début et à la fin de l'été”.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La France devrait être à nouveau frappée par une canicule et même si cette fois-ci, on ne devrait pas assister à des records de plus de 45 °C, on ignore toutefois combien de temps pourrait durer cette séquence de chaudes journées.

Du côté de Météo France, même si l'indice de fiabilité est de 3 sur 5 pour le moment, on peut quand même déjà avancer qu'on aura droit à une forte chaleur et possiblement une canicule.

Même si Météo France ne se risque pas à prévoir les niveaux de température qui pourraient se manifester, on indique toutefois qu'il faudra s'attendre à un "épisode de forte chaleur à surveiller".

Alors que des spécialistes affirment que l'épisode pourrait durer pendant toute la semaine, d'autres experts sont plutôt d'avis comme quoi un rafraîchissement se manifestera en fin de semaine. Pour sa part, Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France déclare: "Il est trop tôt pour affirmer qu'on se dirige vers une canicule. Les scénarios sont fluctuants. On ne connaît pas encore avec certitude la durée du phénomène ni sa localisation précise au-delà de la partie sud de la France".

Tout indique donc que lundi, un épisode de forte chaleur pourrait commencer alors que les côtes bretonnes, celles de la Manche et de la mer du Nord ainsi que les Pyrénées-Atlantiques devraient être épargnées.

C'est mardi qu'on pourrait commencer à ressentir une température de plus de 35°C en basse vallée du Rhône tandis qu'on annonce que les 40°C pourraient être atteints localement. 

Toujours pour mardi, on s'attend à des 35 °C du Sud-Ouest au Nord-Est en passant par la région parisienne.

Mercredi, on prévoit une hausse d'un ou deux degrés alors que jeudi, on devrait avoir droit à une journée semblable à mardi.

De plus, on prévoit que la température demeurera très chaude au cours des nuits.

Comme l'indique Etienne Kapikian, "Les canicules sont plus fréquentes et plus intenses" et il s'agit là d'une "observation cohérente avec le réchauffement climatique".

Enfin, toujours selon Kapikian, "Le risque de canicule augmente au début et à la fin de l'été".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie