Nouvelles : Une mère soupçonnée d'avoir tué ses 2 enfants et blessé gravement son 3e avant d'essayer de se suicider

Une mère soupçonnée d'avoir tué ses 2 enfants et blessé gravement son 3e avant d'essayer de se suicider

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Ce mardi, les autorités ont ouvert une enquête sur une femme qui est soupçonnée d'avoir voulu tuer ses 3 enfants avant d'essayer de se suicider. Malheureusement, deux d'entre eux sont décédés alors que le troisième est dans un état grave.

C'est Le Parisien qui rapporte cette terrible nouvelle. Ce mardi, un père de famille a découvert les corps de sa femme et de ses trois enfants. Deux d'entre eux sont décédés, ils étaient âgés respectivement de 22 mois et 7 ans. Le troisième, qui est âgé de 9 ans, est encore en vie, mais se trouve dans un état grave. Le quotidien précise que son état de santé se serait tout de même stabilisé. Quant à la mère, une institutrice, elle a tenté de se suicider, son pronostic vital est engagé.

Cette nouvelle a complètement bouleversé les habitants de la commune belge d’Erquelinnes située à la frontière avec la France où se sont déroulés les faits. Le voisinage savait qu'elle n'était pas dans sa meilleure forme, mais ne pouvait pas se douter qu'elle était capable d'une chose pareille, raconte Le Parisien. «Elle n'allait pas bien, mais elle aimait tellement ses enfants. Je n'arrive pas à y croire, j'en ai les jambes coupées», a confié à RTL Belgique une voisine de la famille.

Le Parisien indique que le bourgmestre s'est également exprimé sur cet événement. Lui aussi avait remarqué que quelque chose n'allait pas même si c'est cependant l'étonnement qui domine. «Elle ne sortait plus et ses enfants n'étaient pas retournés à l'école. Mais rien ne laissait présager ça. Elle était fusionnelle avec ses enfants, en particulier avec le dernier».

Le Parisien précise qu'une enquête a été ouverte pour faire la lumière complète sur cette histoire. Le quotidien souligne qu'une cellule psychologique a été mise en place pour le père, les secours qui sont intervenus sur le lieu du drame ainsi que pour les camarades de classe des enfants.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock