Nouvelles : Une mère se rend à l'hôpital pour des maux de tête, elle apprend qu'il ne lui restait que 24 heures à vivre.

Une mère se rend à l'hôpital pour des maux de tête, elle apprend qu'il ne lui restait que 24 heures à vivre.

24 heures de plus et c'était la mort.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,285 4.3k Partages

Toute sa vie, Renae Williamson s'était faite une fierté d'avoir toujours été très vigilante à l'égard du soleil afin de minimiser le plus possible ses chances d'être atteinte un jour du cancer de la peau.

Or, la vie est trop souvent sans pitié et voilà que la mère originaire d'Australie a récemment appris la raison qui se cachait derrière les maux de tête fulgurants qui l'accablaient depuis un moment. 

Tout a donc débuté par une migraine qui n'avait aucunement inquiété Renae étant donné qu'il y avait de nombreux antécédents à cet effet dans sa famille.

Mais voilà qu'au fil des jours qui ont suivi, la migraine n'a jamais cessé de s'intensifier à un point tel que la douleur est devenue insupportable.

C'est donc après une visite de routine chez son médecin généraliste que ce dernier lui a conseillé d'aller passer un test d'IRM, et ce, à des fins seulement préventives. Ce fut là une chance extraordinaire pour Renae, car sans cet IRM, la maman de deux enfants serait morte dans les 24 heures qui allaient suivre.

Renae souffrait de cette puissante migraine depuis 6 jours déjà quand elle a consulté et c'est au cours de son IRM que les spécialistes ont découvert la présence de deux nodules cancéreux dans son cerveau.

Comme l'explique Renae, l'un des deux nodules avait tellement enflé que la pression qu'il exerçait sur son cerveau aurait pu être mortelle dans les heures qui ont suivi l'IRM.

Peu avant qu'elle apprenne le verdict des médecins, Renae souffrait tellement après l'IRM qu'elle avait demandé à son conjoint qu'il la ramène à la maison. Or, c'est à ce moment que les médecins ont informé son conjoint de la présence de deux nodules dans le cerveau de Renae, lui faisant ainsi comprendre que l'état de santé de la jeune femme était maintenant une question d'heures.

Par la suite, Renae a dû subir plusieurs interventions chirurgicales afin de retirer les nodules dans son cerveau. Puis, au cours de ces interventions, on aura aussi découvert sur la peau de Renae un mélanome de grade 4.

Heureusement pour Renae et ses proches, la jeune femme répond très bien aux traitements et les médecins ont bon espoir qu'elle survive à la maladie.

Toutefois, les nombreuses interventions chirurgicales ont entraîné plusieurs frais médicaux et l'entourage de la jeune maman a créé une campagne de sociofinancement afin de lui venir en aide.

Souhaitons un prompt rétablissement à Renae et nous la remercions chaleureusement de nous faire prendre conscience de l'importance d'écouter les signes que notre corps nous envoie.

Partager sur Facebook
4,285 4.3k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie