Nouvelles : Une mère noie sa fille de 4 ans pour ensuite la brûler sur la table du jardin

Une mère noie sa fille de 4 ans pour ensuite la brûler sur la table du jardin

Une mère monstre..

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
12,931 12.9k Partages

Les voisins ont entendus une petite fille crier « Maman! Maman! Maman! » vers 21 h 15 le 8 juin dernier. Puis, environ 45 minutes plus tard, ils ont vu Carly Ann Harris, une mère de 38 ans apparaître sur le terrain avant en disant « Amelia est partie au Ciel. N'allez pas à l'arrière, elle est au Ciel. » Un témoin a vu une jambe d'enfant calcinée sur la table du jardin. Ils ont immédiatement alerté les autorités, vers 22 h 15. 

Carly Ann Harris avait noyé sa petite Amelia Brooke Harris, quatre ans, dans le bain puis elle a placé la petite fille sur une table dans le jardin avant d'y mettre le feu. Cette histoire horrible s'est produite à Tonypandy, une ville du county borough de Rhondda Cynon Taf, au pays de Galles. 

« Le corps de la petite fille était sur la table », a expliqué le procureur Michael Jones, en cour. « Les voisins pouvaient sentir l'odeur du corps calciné. » 

Quand les policiers sont arrivés sur place, ils ont vu l'horreur. 

« Arrêtez-moi, c'est correct », a dit Carly Ann en voyant les policiers. « Jésus m'a dit de le faire. » 

Interrogée par les enquêteurs, la mère de famille a expliqué que ce sont les anges qui lui ont dit de faire cela, qu'elle devait sacrifier sa propre fille pour leur prouver qu'elle croyait en eux. Elle croyait qu'elle était elle-même un ange déchu qui devait prouver sa force de caractère en faisant cette chose horrible. 

Elle a avoué avoir consommé des amphétamines pour être « plus consciente » et pour « ouvrir son troisième oeil ».

Ce n'est qu'en cour que la mère a semblé réalisé ce qu'elle a fait. Elle s'est traitée de monstre et a tenté de s'excuse. « Je mérite de mourir », a-t-elle dit. 

Il a été démontré que Carly Ann Harris souffrait d'anxiété et avait des problèmes de santé mentale. Elle se sentait persécutée, suivie et avait rencontré un psychiatre à propos de cela. Elle avait alors reçu le diagnostic de schizophrénie. Si sa santé mentale n'excuse en rien ce qu'elle a fait, cela permet de comprendre comment elle a pu se rendre là. 

Une autopsie a permis de confirmer que la fillette était déjà morte quand elle a été brûlée. Elle est donc morte par noyade avant d'être calcinée par sa mère. 

Carly Ann Harris pourrait donc être reconnue comme étant non criminellement responsable en raison de son état de santé mentale. Elle plaide toujours non coupable alors que le procès doit se poursuivre. 

Partager sur Facebook
12,931 12.9k Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Courtoisie