Nouvelles : Une mère laisse des hommes violer sa fillette de 2 ans et elle contracte des maladies.

Une mère laisse des hommes violer sa fillette de 2 ans et elle contracte des maladies.

C'est inhumain, pauvre enfant.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
5,892 5.9k Partages

Une jeune mère du Missouri fait face à de très graves accusations pour avoir laissé des hommes violer sa fille de 2 ans qui aurait contracté une maladie transmissible sexuellement.

La mère de 25 ans nommée Azzie Watson a été formellement accusée mardi et elle devra maintenant payer une caution de 75 000 dollars si elle veut retrouver sa liberté provisoire.

Selon des documents de la cour, l'amoureux de Watson l'aurait enregistrée à son insu alors qu'elle expliquait au cours d'une conversation qu'elle avait amené sa fille de 2 ans à plusieurs reprises dans une maison où la fillette avait été violée au moins 5 fois par deux hommes.

Charles Green, l'amoureux de la mère.

Dans l'enregistrement de la conversation, on peut même entendre la mère dire qu'elle a assisté aux agressions et qu'elle s'est sentie lâche.

La mère.

L'enquête policière a débuté le 29 juin lorsque la police a reçu le signalement d'un viol par l'hôpital de Kansas City.

Lorsque les policiers sont arrivés à l'hôpital, on leur a remis l'enregistrement audio de la conversation, puis la police a aussitôt procédé à l'arrestation de la mère.

Toujours selon les documents de la cour, la mère aurait expliqué lors de son interrogatoire que les propos qu'elle avait tenus dans la conversation enregistrée étaient un mensonge et qu'elle avait agi ainsi parce qu'elle avait peur de son amoureux.

La mère.

C'est alors que les policiers ont informé la mère que des examens médicaux avaient démontré que la fillette souffrait d'une maladie transmissible sexuellement et qu'elle avait même des traces de méthamphétamines dans son sang.

De plus, les médecins ont découvert que la victime ainsi que son autre soeur avaient des traces de métaux dans les pieds. Les médecins croient que c'est parce que les deux enfants devaient généralement marcher sans soulier alors que l'endroit où elles demeuraient était jonché de débris.

La mère a révélé aux enquêteurs qu'elle ne savait pas du tout que sa fille avait été infectée par une maladie transmissible sexuellement.

La mère

Depuis l'arrestation en juin, les deux enfants vivent maintenant chez des proches de la famille où les deux fillettes seront en sécurité.

Ce serait une cousine de Watson qui aurait appris la première que la fillette subissait des agressions.

La mère

La cousine qui s'occupait de l'enfant à titre de gardienne changeait la fillette de couche lorsque celle-ci lui aurait dit que son père lui faisait mal.

Comme le père de la fillette n'était plus dans le décor depuis la naissance de la fillette, la cousine a signalé l'histoire à la police en souhaitant comprendre davantage ce qu'il se passait.

Partager sur Facebook
5,892 5.9k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie