Nouvelles : Une mère et son amoureuse lesbienne déchirent le pénis et coupent la tête de son garçon
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une mère et son amoureuse lesbienne déchirent le pénis et coupent la tête de son garçon

Une véritable tragédie.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
5,833 5.8k Partages

Il s'agit d'une histoire digne des plus grands films d'horreur qui vient de se produire au Brésil puisqu'une mère a décidé de déchirer le pénis de son fils puis de lui couper la tête parce qu'il lui rappelle son père. 

C'est le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle complètement ahurissante qui donne la chair de poule, sans mauvais jeu de mots. En effet, au Brésil, dans la ville de Samambaia situé à une trentaine de kilomètres de Brasilia, Rosana Candido, une jeune mère de 27 ans, a commis l'irréparable en déchirant le pénis de son fils de 9 ans avant de lui couper la tête parce qu'il lui rappelait trop son père. Elle a reçu l'aide de sa petite amie lesbienne Kacyla Pessoa âgée de 28 ans. On a encore du mal à comprendre comment elles ont pu faire autant de mal à un si jeune garçon qui n'avait rien demandé.

Malheureusement ce n'est pas tout, le Daily Mail explique que les deux femmes ont littéralement torturé le petit garçon qui s'appelait Rhuan. En plus des supplices qu'on vous a racontés plus haut, elles lui ont fait subir d'autres atrocités inimaginables. En effet, les deux femmes ont essayé de lui arracher les yeux avec un couteau avant de le poignarder plus d'une douzaine de fois. Une fois, cet affreux épisode de torture terminé, les deux femmes ont essayé de se débarrasser du corps du petit Rhuan mais sans succès.

En effet, le Daily Mail explique que la police aurait retrouvé certaines parties du corps du petit garçon dans un égout. Le reste était caché dans la résidence des deux femmes qui ont été bien évidemment arrêtées par la police. Les forces de l'ordre essayent encore de comprendre qu'est-ce qui a mené à un tel épisode de violence. 

Rosana Candido avance deux raisons principales peu convaincantes, relate le Daily Mail. Elle explique dans un premier temps que son fils lui rappelait son père qui avait abusé d'elle lorsqu'elle était jeune. Elle a ensuite avancé l'idée que son fils voulait devenir une fille et que c'est pour ça qu'elle a décidé qu'il fallait lui couper le pénis. Des excuses qui risquent de ne pas se montrer du tout suffisantes devant le tribunal.

Partager sur Facebook
5,833 5.8k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Courtoisie