Nouvelles : Une mère et sa fille expulsées d'un vol et bannies d'Air Canada sans le savoir

Une mère et sa fille expulsées d'un vol et bannies d'Air Canada sans le savoir

« Je suis dévastée, mentalement et financièrement. Je ne peux pas manger. Je ne peux pas dormir »

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Ana Constantin est une femme de 45 ans de Gatineau qui travaille dans le monde de la finance. Cet été, elle a voyagé en Roumanie avec sa fille de 22 ans, Lisa Maria Paun, qui étudie à l'université, pour visiter de la famille. 

Le 31 juillet dernier, elles étaient à l'aéroport international Henri-Coandă de Bucarest pour rentrer au Québec. Le vol d'Air Canada a été retardé alors que quelques passagers ont été réassignés à d'autres sièges. 

Ana Constantin a raconté à CBC qu'un agent de bord leur a demandé de changer de siège, mais les deux femmes ont refusé, prétextant que d'autres personnes étaient déjà assises à ces sièges. L'agent de bord a alors demandé aux deux femmes de quitter l'avion alors qu'elles étaient déjà assises. Les deux femmes ont refusé, ce qui a provoqué la colère de l'agent de bord, les accusant de ne pas vouloir collaborer. Un policier a dû escorter les deux femmes hors de l'avion. 

« On s'est senties humiliées », a dit Lisa Maria Paun.

Ana Constantin et Lisa Maria Paun ont alors réservé le prochain vol à destination de Montréal. Une fois arrivées à Francfort-sur-le-Main pour un vol de correspondance, Air Canada a refusé de laisser les femmes monter à bord en raison d'une interdiction de se trouver à bord d'un avion de la compagnie. Ana Constantin et Lisa Maria Paun ont affirmé qu'elles n'étaient pas au courant. 

Les deux femmes avaient payé 7 758 $ pour retourner à Montréal au total, mais elles sont restées bloquées en Allemagne et elles ont dû prendre un avion de Austrian Airlines pour rentrer au pays. 

« Je suis dévastée, mentalement et financièrement. Je ne peux pas manger. Je ne peux pas dormir », a déploré Ana Constantin. 

D'après Air Canada, les deux femmes ont été violentes verbalement envers l'équipage, ce qui expliquerait leur interdiction de vol. Les deux femmes nient cette version des faits. 

Dans tous les cas, elles ont été capables de réserver un vol. Ce n'est qu'au moment de l'embarcation qu'elles ont été confrontées à cette interdiction. 

CBC a précisé qu'Air Canada est en communication avec les deux femmes pour régler la situation. Jusqu'à maintenant, seul un remboursement de 262, 26 $ a été offert par la compagnie aérienne. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CBC · Crédit Photo: Courtoisie