Nouvelles : Une mère enceinte de triplés mène à terme sa grossesse malgré la mort de deux bébés.

Une mère enceinte de triplés mène à terme sa grossesse malgré la mort de deux bébés.

C'est ce qu'on appelle avoir de la ressource.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
12 12 Partages

Il s'agit du genre d'histoire qui montre à quel point certaines personnes peuvent être fortes mentalement et physiquement et c'est exactement ce que vient de prouver cette mère qui a gardé deux enfants morts dans son ventre pour que le dernier de ses triplés puisse naître.

C'est le site web d'informations et de divertissement britannique le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle tout simplement hors du commun tant cela nécessite une force mentale et physique incroyable. En effet, dans la ville de Liverpool en Angleterre, une mère a gardé deux enfants morts dans son ventre pour que le dernier de ses triplés puisse naître. Une histoire très rare que Bernadette Murphy, 29 ans, a encore du mal à raconter tant cela l'émeut de parler de ses deux fils qui sont décédés pendant sa grossesse.

Le Daily Mail explique que Bernadette était enceinte de triplés et que cela devait être trois garçons qu'elle avait déjà appelés James, Joseph et Niall. Malheureusement, les deux derniers vont mourir au bout de 16 semaines de grossesse, soit l'équivalent de quatre mois. Elle a donc dû avoir dans son ventre pendant près de 5 mois deux enfants morts et un en parfaite santé. Même si c'était une grossesse pas comme les autres, elle a réussi tout de même à la supporter alors que ces enfants ont été victime d'un syndrome plutôt rare.

Ils ont été victimes du syndrome transfuseur-transfusé, appelé également STT. Wikipédia explique qu'il s'agit "d'un phénomène qui se développe en début de grossesse (avant 26 semaines), un STT peut causer la mort des foetus ou des handicaps sévères. Les cordons ombilicaux des jumeaux s'insèrent sur le même placenta et sont reliés par des vaisseaux sanguins. C'est le fait que le sang sera transféré de manière disproportionnée qui peut causer la mort des enfants".

Dans le cas de Bernadette Murphy, deux de ses enfants partagés le même placenta alors que la troisième avait son propre placenta raconte le Daily Mail. Ainsi, il y en a juste un qui a pu survivre. Bernadette a raconté au Daily Mail que le plus dur dans cette histoire est d'accoucher de deux bébés déjà morts et de savoir qu'elle ne pourra jamais les ramener à la maison. Elle semble maintenant heureuse dans sa vie quatre ans après cette histoire, mais une chose est certaine : elle s'en souviendra toute sa vie.

Partager sur Facebook
12 12 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Unsplash