Nouvelles : Une mère de Gatineau aurait momifié son bébé pendant des mois.

Une mère de Gatineau aurait momifié son bébé pendant des mois.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Samedi dernier, la police a fait la macabre découverte d’un bébé sans vie dans un appartement de Gatineau. Selon ce qu’a rapporté TVA Nouvelles, le bébé aurait été momifié par sa mère pendant des mois.

Karoline Berger, la femme qui a été arrêtée à la suite de la découverte du bébé dans un logement de la rue des Étudiants du secteur Hull serait sa mère.

La femme âgée de 26 ans a été accusée d’avoir commis un outrage, une indécence ou une indignité envers le cadavre d’un nouveau-né.

Me Jacques Belley, qui est l’avocat de la mère, a expliqué à TVA Nouvelles : «C’est un peu hors de l’ordinaire. Ça prend quelqu’un qui, au moment des événements, n’avait pas tous ses esprits. »

Les détails révélés par TVA Nouvelles sont d’ailleurs à glacer le sang, puisqu’on rapporte que la mère aurait momifié son bébé dans le but de pouvoir jouer avec lui, au même titre qu’une poupée.

Par le passé, Karoline Berger avait rencontré divers problèmes avec l’Office de l’habitation de l’Outaouais, autrefois connu sous le nom d’Office municipal d’habitation de Gatineau. En avril 2017, ainsi qu’en septembre 2020, la mère avait été évincée de son logement en raison de défauts de paiement.

Alors qu’un rapport de responsabilité criminelle est attendu d’ici les trente prochains jours, la Couronne a clairement fait savoir qu’elle s’oppose à sa remise en liberté, préférant attendre une évaluation psychiatrique avant de prendre la moindre décision.

La prochaine comparution de Karoline Berger devrait avoir lieu le 19 février et pour le moment, elle se trouve à l’hôpital en santé mentale Pierre-Janet.

Enfin, Me Belley a dit souhaiter que sa cliente soit en mesure de trouver un foyer dans l’éventualité où elle obtiendrait une remise en liberté : « Après son rapport, si madame pouvait se trouver une place avec quelqu’un de responsable, on pourrait la remettre en liberté. »

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock