Nouvelles : Une mère bat son fils à mort parce qu'il ne voulait pas manger des saucisses.

Une mère bat son fils à mort parce qu'il ne voulait pas manger des saucisses.

Une histoire effroyable.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit d'une des histoires les plus cruelles de la journée et elle nous vient des États-Unis où une mère a battu son fils à mort parce qu'il ne voulait pas manger de hot dog. Oui, vous avez bien lu.

C'est le Mirror qui rapporte l'histoire d'Anthony Bunn, un petit garçon de deux ans dont la vie s'est arrêtée brutalement le 4 mai dernier dans l'État du Kansas. L'enfant s'est fait battre à mort par sa mère, Elizabeth Woolheater, et son petit ami Lucas Diel parce qu'il ne voulait pas manger de hot dog. Le média britannique raconte qu'Anthony a particulièrement énervé sa mère parce qu'il ne voulait pas manger, elle a donc donné plusieurs coups avant que son amoureux lui donne aussi plusieurs coups tout en rentrant de force la nourriture dans sa bouche.

Comme vous pouvez vous en douter, le petit garçon n'a pas pu supporter bien longtemps ce déferlement de violence et a perdu connaissance. Le Mirror explique que les deux adultes ont par la suite prévenu la police. Une fois arrivés sur place, les officiers se sont rapidement rendu compte qu'il avait plusieurs blessures importantes à la tête et au visage. Bien qu'il fut transporté d'urgence à l'hôpital, le petit Anthony va mourir deux jours plus tard. L'autopsie révèlera qu'il avait plusieurs os brisés, un gonflement au cerveau, mais qu'il était aussi victime de malnutrition.

La police a bien évidemment arrêté Elizabeth Woolheater et son petit ami Lucas Diel. Le Mirror raconte que les deux individus ont été jugés vendredi dernier et le tribunal s'est montré impitoyable avec eux. La mère d'Anthony a été condamnée à 19 ans et 5 mois de prison. Quant à Lucas Diel, qui avait nié avoir frappé le petit garçon, il a été condamné à 49 ans de prison. Ils vont donc avoir amplement le temps de repenser à tout le mal qu'ils ont fait à cet enfant qui n'aura pas la chance de voir ce que la vie lui avait réservé.

Le Mirror indique qu'Elizabeth Woolheater regrette profondément ce qu'elle a fait subir à son enfant. Malheureusement, il est bien trop tard pour avoir des regrets. Elle aurait dû y penser avant de le maltraiter autant. Parfois, on se demande pourquoi certaines personnes ont des enfants si c'est pour les traiter ainsi.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror
Crédit Photo: Courtoisie