Nouvelles : Une jeune fille de 14 ans meurt poignardée dans une bagarre entre bandes rivales

Une jeune fille de 14 ans meurt poignardée dans une bagarre entre bandes rivales

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Une adolescente de 14 ans a perdu la vie après avoir été poignardée dans le ventre durant une guerre entre bandes rivales à Saint-Chénon, en Essonne, rapporte BFMTV. 

Le parquet d'Evry a fait savoir mardi à la chaîne française que la collégienne était morte dans la nuit de lundi à mardi à la suite de ses blessures. Des jeunes de la ville voisine de Dourdan seraient venus à Saint-Chéron lundi en après-midi, en raison de rivalités entre les deux bandes. C'est durant une altercation non loin du collège de la ville que l'adolescente a été poignardée. 

Elle se serait alors interposée durant la bagarre. Hospitalisée d'urgence au Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, elle est par la suite décédée dans la nuit. 

Le collège Jean Moulin de la Norville, où étudiant la jeune fille en 3e, va mettre sur pied un dispositif d'écoute pour les autres adolescents qui la connaissaient, dès la semaine prochaine. 

Le parquet d'Evry a lancé une enquête pour « meurtre sur mineur de 15 ans » et « violences en réunion ». Trois mineurs ont été interpellés lundi soir, après avoir été identifiés par des caméras de vidéosurveillance. 

Trois autres jeunes se sont rendus par eux-mêmes aux policiers. Âgés entre 14 et 16 ans, ils sont actuellement tous en garde à vue. L'arme, un opinel, a d'ailleurs été retrouvée. 

Selon la procureure de la République d'Evry, les affrontements entre les bandes rivales « gangrènent l'Essonne et placent les mineurs en première ligne ».

« Ce drame survient dans un contexte où les incidents entre jeunes et les rixes entre bandes ont augmenté à la fois en nombre, en intensité et en gravité plutôt dans d'autres secteurs du département, mais je crois qu'il faut considérer qu'aucun secteur n'est à l'abri de ce genre de phénomène et de drame », a de son côté fait savoir à BFMTV le préfet de l'Essonne, Eric Jalon .

Par rapport à l'année précédente, l'Essonne a connu l'an dernier une hausse de 80 % des affrontements entre bandes rivales, avec 99 faits en 2020 contre 55 en 2019. 

BFMTV rapporte également qu'une autre bagarre a eu lieu mardi après-midi en Essone, à Boussy-Saint-Antoine, blessant gravement une autre victime, dont on craint pour la vie, en plus d'en tuer un autre. 

L'altercation est survenue vers 16 heures au niveau de la piscine à l'extérieur du stade. 

Deux autres jeunes ont été blessés, dont un gravement au cou. 

Source: BFMTV · Crédit Photo: Adobe Stock