Nouvelles : Une grand-mère tue son fils en le frappant avec une poêle à frire avant de le découper en 70 morceaux.

Une grand-mère tue son fils en le frappant avec une poêle à frire avant de le découper en 70 morceaux.

La dame en avait des agissements de son fils.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
541 541 Partages

Une grand-mère a tué son fils en le frappant à la tête à l'aide d'une poêle à frire pour ensuite le découper en 70 morceaux à l'aide d'une scie. La femme aurait tué son fils, car selon elle, il s'agissait d'un "tyran".

La femme de 63 ans qui vit en Russie et qui a fait carrière en tant que comptable a été reconnue coupable du meurtre de son fils, or elle a évité une peine d'emprisonnement, car les avocats de la défense ont su démontrer que la victime avait harcelé sa mère à de nombreuses reprises, faisant de sa vie un véritable "enfer".

Selon ce que des détectives ont affirmé en cour, l'homme aurait même poussé l'horreur à tenter de violer sa propre mère, prétextant ensuite qu'il était en état d'ébriété et qu'il croyait qu'il s'agissait de son ex-femme.

La grand-mère avait demandé l'aide de la police à plusieurs reprises, mais chaque fois, les agents ne faisaient que discuter avec l'homme.

Ce sont des voisins qui ont signalé à la police qu'une "odeur de cadavre" se dégageait de l'appartement de la femme de 63 ans.

Lorsque des policiers sont arrivés sur les lieux, la femme avait tout d'abord expliqué que l'odeur était causée par un sac qui contenait de la "viande pourrie d'ours" que son fils avait chassé.

Or, une fois que les agents ont jeté un coup d'oeil au contenu du sac, ils ont découvert avec horreur que celui-ci contenait des mains et des pieds qui provenaient d'un corps humain.

Une vidéo des policiers en train de fouiller le sac a été filmée et une photo montrant les sacs de poubelle qui contenaient les morceaux de cadavre de la victime a été publiée sur les réseaux sociaux.

Une source de la police a déclaré que la femme avait maintenu son histoire de la viande d'ours pendant 3 heures lors de son interrogatoire. C'est par la suite que la femme a réalisé que son histoire était irréelle et qu'elle a décidé de tout révéler.

La mère a ensuite confié aux enquêteurs que sa vie avait été complètement chamboulée à partir du moment où son fils s'était séparé de sa femme et qu'il avait alors décidé de s'installer chez elle.

Le cauchemar aura duré un an, puis en août dernier, la mère décidait d'en finir avec son fils après que celui-ci ait tenté de l'agresser physiquement dans la salle de bain.

La mère a expliqué avoir frappé son fils à la tête à l'aide d'une poêle à frire, ce qui l'aurait tué sur le coup. Toutefois, après avoir laissé son fils inanimé au sol pendant une journée, elle l'aurait poignardé à plusieurs reprises avant de le découper en morceaux à l'aide d'une scie.

Bien que la mère a évité la prison, elle n'a pas le droit de quitter la ville pour les 23 prochains mois et elle doit aussi respecter un couvre-feu.

Partager sur Facebook
541 541 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Courtoisie