Nouvelles : Une fillette de 9 ans qui a dû se faire amputer le pied gauche devra maintenant perdre le pied droit

Une fillette de 9 ans qui a dû se faire amputer le pied gauche devra maintenant perdre le pied droit

Les gens ne connaissent pas bien les symptômes de cette maladie.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,047 1.0k Partages

Brogan-Lei Partridge avait un début de ce qui semblait être une infection à l'oeil il y a deux ans alors que ses parents Aimee et Craig étaient en voyage de noces. 

Mais comme la fillette n'allait pas bien à leur retour et qu'elle s'est mise à vormir, ils ont décidé de la conduire aux urgences rapidement, à Birmingham, en Angleterre. Elle avait alors développé des plaques vives sur ses jambes. C'est là que les médecins ont découvert que Brogan-Lei souffrait de méningite et d'une infection du sang. Pour lui donner toutes les chances de s'en sortir, ils ont dû amputer son pied gauche. 

Maintenant, deux ans plus tard, Brogan-Lei devra aussi se faire amputer le pied droit. 

«Elle est tellement courageuse», a dit sa mère, Aimee. 

«Nous sommes chanceux qu'elle soit en vie, mais nous étions si tristes quand Brogan-Lei a dû se faire amputer le pied gauche. Ce n'était qu'une question d'heures et seul le temps nous dira quels seront les conséquences à long terme de sa maladie sur sa vie. Les médecins nous ont dit qu'ils doivent maintenant amputer son pied droit.» 

La famille souhaite maintenant partager leur histoire pour informer la population des symptômes de la maladie qui a transformé leur vie. 

Les symptômes sont les suivants: un malaise, des nausées, des vomissements, une raideur de la nuque, un mal de tête et des rougeurs. 

Mais d'autres symptômes peuvent aussi faire croire qu'il ne s'agit pas d'une méningite. Ils sont plus précoces et peuvent permettre d'identifier la maladie avant qu'elle devienne trop grave. 

«Depuis quelques années, les médecins voient arriver des patients atteints de douleurs abdominales, des diarrhées, décrit le spécialiste. Face à ces manifestations, les praticiens pensent plutôt à une appendicite. Des patients sont d’ailleurs opérés à tort», a déclaré Muhamed-Kheir Taha dans une publication médicale. 

«Mais attention, nous ne disons pas que toute douleur abdominale est une manifestation d’une infection invasive à méningocoque. Elle est associée à d’autres signes tels que des douleurs dans les jambes, les extrémités des membres froides et une mauvaise vascularisation des ongles.»

«On ne souhaite ça à personne», a ajouté Aimee. 

Une campagne de financement a été lancée pour aider la famille à se concentrer sur la guérison de la petite Brogan-Lei. 

Partager sur Facebook
1,047 1.0k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran