Nouvelles : Une fillette de 3 ans meurt de la grippe à Gatineau

Une fillette de 3 ans meurt de la grippe à Gatineau

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,396 2.4k Partages

Une fillette de 3 ans est décédée des suites de la grippe alors que la saison de l'influenza bat actuellement son plein.

Le 14 janvier dernier, la mère nommée Nancy Bouchard constatait que sa fillette faisait de la fièvre. La mère s'est empressée d'amener son enfant à un hôpital à proximité de Gatineau et le jour suivant, elle apprenait que sa fille souffrait de la grippe.

3 jours plus tard, la petite Charlotte mourait.

Peu après que les médecins aient découvert que Charlotte souffrait de l'influenza, celle-ci a été transférée d'urgence à un hôpital de Montréal en raison de son état de santé qui était jugé comme étant trop précaire. Malheureusement à son arrivée, les médecins constataient que la maladie avait atteint son foie ainsi que son cerveau.

Par la suite, Charlotte a été à nouveau transférée, mais cette fois-ci à l'hôpital Sainte-Justine. Dès son arrivée au centre hospitalier, les médecins ont informé que les chances de survie de Charlotte étaient très minces.

La mère a confirmé que sa fille n'était pas vaccinée, mais comme elle l'a expliqué dans une entrevue accordée à ICI Radio-Canada, elle ne peut pas vraiment se permettre de le regretter: "Est-ce que je le regrette? Je ne peux pas commencer à regretter, sinon je vais mettre toute la culpabilité sur moi et ça ne m’aidera juste pas. Mais si j’y pense, pour l’avenir, probablement [que j’opterais pour la vaccination]".

D'ailleurs, selon la Dre Carol McConnery, médecin-conseil en maladies infectieuses à la direction de Santé publique au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, celle-ci indique qu'on ne peut pas évaluer si un vaccin aurait vraiment changé quelque chose dans la tournure dramatique des événements: "Il n’y a aucune autre maladie où on doit vacciner les gens chaque année, parce que c‘est un virus qui mute et qui peut même changer pendant la fabrication du vaccin".

Rappelons enfin que la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann a déclaré dans un courriel avoirdemandé un avis de pertinence sur l'élargissement possible du programme d'immunisation contre l'influenza à d'autres clientèles que les groupes cibles déjà identifiés.

Partager sur Facebook
2,396 2.4k Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie