Nouvelles : Une fillette de 11 ans se suicide après avoir vu des images choquantes sur les médias sociaux

Une fillette de 11 ans se suicide après avoir vu des images choquantes sur les médias sociaux

Une histoire terriblement triste.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
900 900 Partages

Il s'agit sans doute d'une des histoires les plus dramatiques de la journée et elle nous vient du Canada où une jeune fille de 11 ans s'est suicidée en raison des images qui font la promotion du suicide sur les médias sociaux. Une véritable tragédie.

C'est le site web d'informations et de divertissement britannique le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle qui va en attrister beaucoup d'entre vous, mais qui va aussi donner un argument supplémentaire à tous ceux qui demandent une régulation plus drastique des médias sociaux. En effet, dans la ville d'Halifax, dans la province de la Nouvelle-Écosse, une jeune fille de 11 ans s'est suicidée en raison des images qui font la promotion du suicide sur les médias sociaux. Une véritable tragédie qui a ému tout le pays. Il faut dire que c'est un événement qui aurait pu arriver à n'importe quel enfant.

Le Daily Mail explique que cette jeune adolescente s'appelait Ursula Harlow et avait donc 11 ans. Elle passait beaucoup de son temps sur les médias sociaux et elle était exposée à beaucoup de contenus qui faisaient la promotion du suicide et cela qui l'auraient mené à se suicider elle-même. D'après les informations du média britannique, la jeune fille a sauté d'un pont un jour peu après la sortie de l'école. Le plus fou dans cette histoire c'est qu'elle a envoyé un message texte à sa mère en la disant qu'elle aime beaucoup et qu'elle est désolée.

D'après Nicola Harlow, la mère d'Ursula estime que c'est de la faute d'Instagram en particulier si sa fille s'est suicidée indique le Daily Mail. Elle estime que sa fille passait énormément de temps sur cette plateforme et que c'est là où elle a vu tous ces contenus qui faisaient la promotion du suicide. Elle demande d'ailleurs que les médias sociaux soient désormais davantage régulés afin que ce genre de tragédie n'arrive plus de nouveau.

En effet, c'est la deuxième fois qu'un enfant se suicide en raison des contenus faisant la promotion du suicide qu'il avait vu sur les médias sociaux. Une autre adolescente de 14 ans s'était ôté la vie pour les mêmes raisons peu de temps avant qu'Ursula Harlow le fasse. Une histoire terriblement triste.

Partager sur Facebook
900 900 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Facebook