Nouvelles : Une femme meurt d'un cancer après s'être fait greffer les poumons d'une fumeuse

Une femme meurt d'un cancer après s'être fait greffer les poumons d'une fumeuse

Une histoire hallucinante.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
82 82 Partages

Il s'agit du genre d'histoire qu'on ne s'attendait pas à écrire aujourd'hui tant elle est très rare. En France, une femme est morte d'un cancer après s'être fait greffer les poumons d'une fumeuse. Un récit vraiment hors du commun.

C'est le quotidien La Presse qui rapporte cette nouvelle tout simplement incroyable dont pour être honnête on ne savait qu'elle pouvait exister. En France, une femme est morte d'un cancer après s'être fait greffer les poumons d'une fumeuse. En effet, une femme qui avait une maladie nommée mucoviscidose avait besoin de se faire greffer de nouveaux poumons. Des médecins ont donc décidé de lui greffer les poumons d'une femme qui avait décidé de donner ses organes pour sauver des vies. Ironie du sort ses organes auront servi à ôter une vie plutôt que d'en sauver une.

Wikipédia rappelle que la mucoviscidose est une maladie génétique affectant les épithéliums glandulaires de nombreux organes. La maladie touche de nombreux organes, mais les atteintes respiratoires sont prédominantes et représentent l'essentiel de la morbidité. La forme clinique la plus fréquente associe troubles respiratoires, troubles digestifs et troubles de la croissance staturopondérale.

Ainsi, cette patiente atteinte de mucoviscidose avait développé de grands problèmes respiratoires qui nécessitaient pour elle d'avoir de nouveaux poumons. Malheureusement après la greffe, ils se sont rendu compte qu'on lui avait greffé des poumons d'une femme de 57 ans qui fumait un paquet de cigarettes par jour depuis 30 ans raconte La Presse. Le moins que l'on puisse dire c'est que ces poumons en question étaient vraiment intoxiqués et qu'ils n'étaient plus vraiment très fonctionnels.

Le quotidien La Presse indique qu'en l'espace de deux mois, la patiente atteinte de mucoviscidose qui s'est fait greffer des poumons est décédée d'un cancer des poumons. D'après les informations des médecins, les poumons qu'elles auraient reçus étaient déjà contaminés au moment de la greffe parce qu'il est impossible de développer un cancer des poumons en deux mois, surtout pour une non-fumeuse. Pourtant, La Presse, explique qu'au moment de la greffe et de l'analyse des poumons, aucun membre du corps médical n'avait détecté la moindre anomalie. Une histoire vraiment étrange.

Évidemment cette histoire va donc servir de précédent et de réflexion pour savoir si oui ou non il faut continuer à greffer des poumons. En effet, personne n'a envie que chaque transplantation se termine ainsi. C'est donc à la recherche scientifique d'étudier cette question et de voir si cela continue d'être une bonne idée ou si au contraire il va falloir écarter cette idée définitivement. Quoi qu'il en soit cette histoire risque à coup sûr de faire une grande polémique en France et dans le monde scientifique parce que cela va raviver le débat autour des greffes qui a ses partisans et ses détracteurs et on curieux de savoir quelles vont êtres les conclusions de la communauté scientifique. 

Wikipédia rappelle que "la transplantation pulmonaire ou greffe pulmonaire est une intervention chirurgicale consistant à remplacer un poumon (greffe monopulmonaire) ou les deux poumons (greffe bipulmonaire) lorsque ceux-ci sont atteints de maladies dégénératives telles que la fibrose pulmonaire, la BPCO et l'emphysème, ou encore la mucoviscidose".

Partager sur Facebook
82 82 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock