Nouvelles : Une femme menstruée meurt alors qu'on l'oblige à rester dans une cabane
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une femme menstruée meurt alors qu'on l'oblige à rester dans une cabane

Un véritable drame.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
283 283 Partages

Il s'agit sans doute d'une des histoires les plus tristes de la journée : au Népal une femme et ses fils sont morts après avoir été forcés de rester dans une cabane au Népal. Les raisons concernant leurs décès sont encore un peu floues.

C'est le site web d'informations et de divertissement britannique le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle complètement hallucinante qui va en surprendre plus d'un. En effet, au Népal, une femme et ses deux fils sont morts après avoir été forcés de rester dans une cabane au Népal alors qu'on est en plein hiver. Cette mère de famille était dans sa période de menstruation et la tradition népalaise veut qu'à ce moment-là les femmes passent cette période dans une cabane. Une pratique qui fait polémique, mais à laquelle la femme s'est pliée et elle a même amené ses enfants avec elle pour une raison encore mystérieuse.

Le problème c'est qu'il fait très froid en ce moment au Népal et comme vous pouvez l'imaginer il ne devait pas faire très chaud dans cette cabane explique le Daily Mail. Les trois individus ont donc décidé de faire un feu pour se réchauffer, mais malheureusement il semblerait que les inhalations de fumées leur ont été fatales. En effet, la cabane étant mal aérée, ils auraient respiré trop de fumée ce qui serait la cause de leur décès.

Les autorités népalaises sont encore en train d'enquêter sur les circonstances exactes de la mort de ces trois individus. En effet, certains détails restent encore un peu flous aux yeux des enquêteurs. Quoi qu'il en soit cette histoire est en train de faire polémique au Népal parce que si la mère n'avait pas été forcée à vivre dans une cabane pendant la période de ses menstruations, elle et ses enfants seraient encore en vie raconte le Daily Mail. 

Le plus fou dans cette histoire, c'est que cette pratique a été supprimée officiellement en 2005, mais certaines communautés continuent tout de même à l'appliquer raconte le Daily Mail. Cette histoire est remontée aux oreilles du gouvernement qui a affirmé qu'il ferait tout pour que ces villages qui continuent d'appliquer cette coutume cessent le plus vite possible.

Partager sur Facebook
283 283 Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: iStock