Nouvelles : Une femme de 36 ans accouche alors qu’elle était dans le coma

Une femme de 36 ans accouche alors qu’elle était dans le coma

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit sans aucun doute d'une des nouvelles les plus surprenantes qu'on a entendues au cours des derniers jours et elle nous vient de Colombie où une femme d'une trentaine d'années a accouché alors qu'elle était dans le coma.

C'est TVA Nouvelles qui rapporte l'histoire de Diana Angola, une femme de 36 ans qui a contracté le coronavirus et dont l'état de santé était très préoccupant alors qu'elle était enceinte. Elle a même été plongée dans un coma artificiel par le personnel soignant pour qu'elle puisse accoucher. Les poumons de cette femme étaient tellement touchés par la maladie que les médecins ont préféré procéder à un accouchement par césarienne. C'est ainsi qu'est né le petit Jefferson qui a été mis au monde 14 semaines avant la date prévue initialement.

TVA Nouvelles indique que Paula Velasquez, médecin à la clinique de Versalles de Cali où Diana Angola a accouché, se souviendra longtemps de cet accouchement. «C'est un cas qui a généré beaucoup de stress, car nous savions qu'il y avait peu de cas de survie signalés dans un contexte aussi grave que celui de notre patiente». La chaîne de télévision précise que le fait qu'elle soit enceinte l'a obligé à être assis à un angle de 45 degrés alors que les personnes atteintes de pneumonie doivent être couchées à plat ventre.

Si Diana Angola est désormais guérie, elle ne sait toujours pas comment elle a contracté la maladie, raconte TVA Nouvelles. Le petit Jefferson, quant à lui, n'est pas né avec la maladie, mais a rencontré des problèmes de santé après avoir été mis au monde. «Il est né avec de grandes difficultés pour respirer, nous avons dû le réanimer, nous avons dû passer par toute la procédure d'un patient critique». Sa mère se dit très reconnaissante envers le corps médical. «C'est vraiment émouvant de savoir que nous nous sommes battus, que les médecins nous ont aidés à survivre».

TVA Nouvelles explique que Diana Angola veut se servir de son histoire pour inciter les gens à respecter les consignes de santé publique. «Il y a beaucoup de gens qui sortent sans masque, qui font la fête, car ils ne connaissent personne avec le virus, ils ne se rendent pas compte», déplore-t-elle. La chaîne de télévision précise que l'Amérique latine est désormais le nouvel épicentre de la pandémie. Au moment d'écrire ces lignes, la Colombie compte 84 442 cas de COVID-19 (dont 46 694 cas actifs) pour 2811 décès.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock