Nouvelles : Une femme de 22 ans meurt du cancer après avoir avortée son bébé afin d'augmenter ses chances de survie.

Une femme de 22 ans meurt du cancer après avoir avortée son bébé afin d'augmenter ses chances de survie.

Quelle tristesse...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
126 126 Partages

Une femme de 22 ans est morte du cancer quelques mois après avoir dû être avortée d'urgence afin d'augmenter ses chances de survie.

La jeune femme de North Yorkshire nommée Charlotte Smith avait reçu un troublant diagnostique de leucémie alors qu'elle était enceinte de 11 semaines.

Mais les docteurs avaient averti la jeune femme des risques qui la guettaient si elle décidait de mener sa grossesse à terme et ainsi, on lui avait fortement suggéré de subir un avortement.

À contrecoeur, la jeune femme n'avait donc pas eu le choix d'accepter l'offre des médecins.

Smith avait donc subi son avortement le même jour où elle a débuté ses traitements de chimiothérapie.

Toutefois, malgré tous les sacrifices et les efforts de Smith, la jeune femme est malheureusement décédé lundi des suites de cette forme de cancer qui tue près de 800 personnes au Royaume-Uni chaque année.

Smith avait appris qu'elle souffrait de la leucémie lors de tests sanguins de routine.

Aux dires de la jeune femme, celle-ci n'aurait peut-être jamais su qu'elle était malade si elle n'avait pas dû subir des tests médicaux en raison de sa grossesse.

Suite à cela, Smith avait uni tout ce qui lui restait d'énergie afin de promouvoir l'importance de bénéficier d'un bon suivi médical.

Comme son histoire avait ému des milliers d'internautes sur la planète, le départ soudain de Smith crée donc une véritable onde de choc auprès de la population.

De nombreux témoignages faisant hommage à Smith ont été publiés sur les réseaux sociaux.

On a notamment souligné le fait que son histoire avait inspiré de nombreuses personnes à lutter contre la maladie et sinon, à tout faire en sorte pour avoir un bon suivi médical et ainsi, évite le pire.

L'histoire de Smith nous fait réaliser que tout peut basculer si rapidement.

Aux dires des amies de Smith, celle-ci n'avait jamais eu de problèmes médicaux, mais quelques semaines avant de connaître son troublant diagnostique, celle-ci avait commencé à se plaindre de douleurs au dos et de maux de ventre. Or, comme elle était enceinte, Smith croyait que tout cela était attribuable à sa grossesse.

Il faut savoir que les médecins ont tout tenté afin de lui sauver la vie, allant même jusqu'à lui faire une greffe de moelle osseuse, mais en vain.

Évidemment, souhaitons que l'histoire de Smith ait encouragé plusieurs femmes et plusieurs hommes à demeurer plus vigilants quant aux signes que leur corps leur envoie. Il ne faut jamais oublier que parfois, un tout petit signe d'apparence anodine peut être un important signal d'alarme qui pourrait même nous sauver la vie.

Partager sur Facebook
126 126 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie