Nouvelles : Une femme dans la vingtaine explique qu'elle gagne sa vie en nettoyant des pénis de chevaux.

Une femme dans la vingtaine explique qu'elle gagne sa vie en nettoyant des pénis de chevaux.

Ça lève le coeur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une jeune femme qui se fait surnommer « Sheath Queen » a expliqué à quoi ressemblait son quotidien, alors qu’elle gagne sa vie en nettoyant des pénis de chevaux.

La jeune femme nommée Mercedes Hoblin en était à sa troisième année d’études en soins quand elle a décidé de changer complètement d’orientation professionnelle en octobre dernier.

Le travail de la mère de 27 ans, qui vit à Boreham, dans l’Essex, consiste à retirer des « bouchons » de smegma qui finissent par se former au bout des pénis de chevaux. Pour chaque cheval qu’elle traite, elle charge une somme de 25 livres.

Ce n’est pas un boulot de rêve et ça pourrait dégoûter plusieurs personnes, mais comme l’explique Mercedes, quelqu’un doit le faire!

D’ailleurs, comme Mercedes a eu des chevaux pendant plusieurs années, celle-ci affirme que cette tâche ne la dégoûte pas vraiment.

Entre 2015 et 2017, Mercedes se chargeait de retirer elle-même les « bouchons » de smegma de ses chevaux et il arrivait aussi qu’elle rendait service à d’autres propriétaires.

Par la suite, elle a vu une très belle opportunité de carrière en chargeant 25 livres pour chaque cheval et sinon, un prix de groupe de 20 livres par cheval pour un groupe de plus de 4 chevaux.

Évidemment, quand Mercedes a annoncé sa réorientation professionnelle à ses proches, ceux-ci ont été extrêmement surpris et plusieurs personnes lui ont fait savoir qu’elle aurait peut-être beaucoup de difficulté à se créer une clientèle nécessaire afin d’arriver financièrement.

Or, Mercedes savait déjà que la plupart des propriétaires de chevaux étaient dégoûtés par cette tâche et ainsi, ils seraient nombreux à vouloir profiter de ses services.

Maintenant, tout indique que Mercedes ne s’était pas trompée, car quelques mois seulement après s’être lancée en affaires, sa petite entreprise fonctionne très bien et chaque semaine, de nouveaux clients s’ajoutent à sa liste qui devient de plus en plus longue.

Comme on dit, il n’y a pas de sots métiers!

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror
Crédit Photo: Courtoisie