Nouvelles : Une femme asperge un sans-abri d'eau alors qu'il venait tout juste de se faire battre

Une femme asperge un sans-abri d'eau alors qu'il venait tout juste de se faire battre

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une vidéo très choquante qui a indigné plusieurs internautes montre un sans-abri en train de se faire battre avant de se faire verser de l'eau dessus par une femme.

C'est le dimanche 13 octobre que le pauvre homme est soudainement devenu la cible de plusieurs agresseurs alors qu'il se promenait paisiblement à Brighton.

Un passant a décidé de filmer la scène après avoir vu que des gens s'en prenaient au sans-abri.

Lors de la vidéo, on peut entendre une femme hurler au groupe d'agresseurs d'arrêter, puis on entend une voix masculine dire: "Je vais te mettre KO".

La caméra tourne légèrement vers un homme qui pointe du doigt le sans-abri.

Une femme s'approche ensuite du sans-abri, puis elle verse un liquide sur lui alors qu'un des agresseurs suggère à la personne qui filme de "rester loin de tout ça".

Le groupe décide ensuite de quitter soudainement les lieux, en laissant le sans-abri au sol.

Voici la vidéo:

Un témoin a expliqué au média The Argus: "J'étais en chemin vers le cinéma lorsque ça s'est produit. C'était horrible, ils le suivaient en hurlant, puis ils se sont agglutinés sur lui. Des gens leur criaient d'arrêter, mais ils ne pouvaient pas s'arrêter. Le sans-abri n'essayait même pas de se défendre. Ils continuaient à lui hurler dessus alors qu'il était au sol. C'est terrible de voir une telle chose se produire dans sa ville et j'espère vraiment que ce pauvre homme est OK".

Un porte-parole de la police de Sussex a confirmé qu'une enquête avait été lancée: "Vers 20h35, dimanche, un homme de 60 ans est devenu la cible d'un groupe d'individus sur Duke Street, à Brighton, qui l'ont gravement blessé en le frappant de coups de pied et de coups de poing. Une vidéo filmée par un passant a été transmise à la police et l'enquête criminelle suit actuellement son cours".

Souhaitons que les coupables soient épinglés.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Metro · Crédit Photo: Courtoisie