Nouvelles : Une ex-toxicomane de 48 ans aujourd'hui diplômée à l'université

Une ex-toxicomane de 48 ans aujourd'hui diplômée à l'université

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'est une histoire inspirante qui nous vient des États-Unis, Une ex-toxicomane de 48 ans dépendante à la méthamphétamine a surmonté ses démons et est aujourd'hui diplômée de l'Université de Washington, rapporte VT.

Ginny Burton a partagé une photo touchante de son parcours sur les réseaux sociaux, qui est depuis devenue virale. 

« Honnêtement, je pensais que j'allais mourir sur un banc de parc avec une aiguille dans le bras ou par balle dans la tête. Je n'aurais jamais pensé, en un million d'années, que ma vie ressemblerait à ce qu'elle est aujourd'hui », a-t-elle confié.

« Arrêtez de vous vendre à découvert. Vous ne savez pas de quoi demain sera fait, alors vous pourriez envisager de commencer aujourd'hui », a-t-elle encouragé. 

Elle a raconté à la filiale KATU d'ABC News comment elle avait connu une enfance difficile. Quand elle avait 4 ans, son père a été envoyé en prison pour plusieurs vols à main armée. Elle a découvert la marijuana grâce à sa mère à l'âge de 6 ans. À 12 ans, elle plongeait dans la méthamphétamine, avant de commencer le crack à 14 ans. 

Deux ans plus tard, elle a subi un viol de la part d'un homme qui achetait de la drogue à sa mère. À seulement 17 ans, Ginny a tenté de mettre fin à ses jours une première fois.

Le malheur semble s'être acharné sur elle par la suite puisqu'elle a subi une relation abusive qui lui a tout de même donné deux enfants à l'âge de 23 ans. Un âge où elle était dépendante à l'héroïne. 

« Je suis cette personne. J'ai 17 condamnations pour crime. Je suis la personne devant qui tu tenais ton sac quand je marchais à côté de toi. Je suis la personne qui attaquerait au hasard quelqu'un en public . Je n'étais pas une personne gentille. Tout le monde était une victime, et tout le monde était une proie », a-t-elle raconté à KATU. 

Ginny a fait 33 mois de prison en 2008. Tous ses séjours derrière les barreaux l'amenaient à réfléchir au changement, sans disposer d'outils pour le faire. Jusqu'au 5 décembre 2012. 

Ce jour-là, elle venait d'être arrêtée pour avoir eu un accident avec un camion volé. 

Ginny a alors demandé à être prise en charge pour sa dépendance à la drogue. Elle a ensuite commencé ses études au South Seattle College. 

C'est en 2019 qu'elle a fait son entrée à l'Université de Washington, où elle a obtenu une bourse d'honneur Martin pour étudier les sciences politiques et la bourse Truman 2020 pour l'État de Washington.

Elle souhaite maintenant utiliser son expérience pour changer le système judiciaire en vue de soutenir les toxicomanes de l'intérieur. 

« Je suis tellement reconnaissante d'où je suis aujourd'hui. J'ai eu la chance de m'impliquer dans une organisation à but non lucratif qui m'a aidée à ne pas avoir à aller en prison pour une quatrième fois et ils se sont tenus à côté de moi alors que je sortais de mon passé. Parfois, c'est tout ce qu'il faut, une partie des gens pour dire que je fais ce qu'il faut et que je dois continuer ». 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: VT · Crédit Photo: Facebook