Nouvelles : Une enragée de 23 ans qui a attaquée une dame de 73 ans a supplié le juge que son identité reste secrète.

Une enragée de 23 ans qui a attaquée une dame de 73 ans a supplié le juge que son identité reste secrète.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une jeune femme qui a frappé une retraitée à un arrêt d'autobus a demandé que son identité soit gardée secrète après avoir été humiliée sur Facebook pour le geste qu'elle avait posé.

La femme de 23 ans nommée Cori Glencross a agressé une dame retraitée de 73 ans à Geelong, à Victoria et des images de l'agression ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Selon Glencross, sa sécurité personnelle pourrait être menacée si son procès faisait l'objet d'une couverture médiatique, et ce, à la lumière de ce qu'elle a subi après avoir subi un premier "procès" sur les réseaux sociaux.

Or, même si la demande de Glencross a été étudiée par la cour, le magistrat a annoncé que son identité devrait être révélée et qu'elle devrait assumer ses actes, et ce, même si cela impliquait qu'elle doive subir le jugement des internautes.

Dans l'éventualité où la demande de Glencross avait été acceptée, les médias n'auraient pas été autorisés à faire mention du procès.

L'avocate de la jeune femme, Shelley Buchecke, a tenté de défendre la cause de sa cliente en faisant mention de plusieurs exemples survenus sur Facebook afin de démontrer qu'il y aurait un réel danger à ce que le procès de Glencross soit rapporté par les médias.

Le Geelong Advertiser explique toutefois qu'Ann McGarvie, à qui la décision finale revenait, a rejeté la demande de Glencross en raison de la présomption de justice.

C'est le 16 avril dernier que Glencross s'en est pris à une dame retraitée à un arrêt d'autobus en la frappant à de multiples reprises. 

Les images de l'agression qui avaient été publiées sur les réseaux sociaux avaient été filmées par un ami de Glencross.

Suite à la publication de ces images, Glencross a été rapidement identifiée, puis elle est devenue la cible de nombreux messages haineux ainsi que des menaces.

Glencross connaîtra sa sentence le 29 octobre prochain, mais gageons qu'elle devra affronter le jugement des gens longtemps après cette date.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Courtoisie