Nouvelles : Une élève de 11 ans baigne dans son sang menstruel parce que son enseignante ne voulait pas la laisser aller aux toilettes
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une élève de 11 ans baigne dans son sang menstruel parce que son enseignante ne voulait pas la laisser aller aux toilettes

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3 3 Partages

Toutes les filles se souviennent de leurs premières règles. C'est un moment marquant dans la vie d'une fille qui devient tranquillement une femme. Eh bien une fillette de 11 ans a vécu un véritable enfer pour ses premières règles. 

La fillette, qui fréquente Hastings Academy en Angleterre, avait ses premières règles et le flux était assez important. 

« Ses règles ont commencé le samedi », au Mirror la mère qui ne souhaite pas être nommée. « C'était abondant. Lundi, les saignements étaient encore très abondants. Je lui ai dit qu'elle pouvait manquer l'école, mais elle a insisté pour y aller. »

La jeune fille devait aller aux toilettes, mais l'enseignante a refusé et elle a forcé la jeune fille à s'asseoir tout le long du cours dans son sang menstruel parce qu'elle n'avait pas la « passe toilettes ». Il lui fallait débourser £15 et avoir un papier médical pour qu'elle ait le droit d'aller aux toilettes pendant les heures de cours. 

Deux membres du personnel, deux femmes, ont questionné la mère pour savoir si elle allait amener sa fille consulter un médecin pour sa « condition », qui est au final, un flux abondant pendant les règles. Avec un papier médical officiel, elle pourrait avoir sa « passe toilettes », ont-elles assuré.  

« Je leur ai dit que je ne crois pas que ma fille a besoin d'aide médicale pour arrêter quelque chose de naturel », a raconté la mère. « Puis je leur ai dit qu'elles devraient plutôt s'attaquer aux étudiants qui fument près des portes de l'école. C'est un choix de fumer, mais ce n'est pas un choix d'avoir ses règles. »

« Elle est à l'école à l'heure tous les jours, toujours préparée, avec son uniforme et elle fait tout ce que l'école lui demande et ils ne peuvent même pas faire ça pour elle », s'est insurgée la mère. 

La fillette aurait vécu beaucoup d'anxiété à cause de cette histoire. 

Un porte parole de l'école a répondu à la mère. 

« Nous sommes désolés pour cet inconvénient. Le bien-être des étudiants est notre priorité et tous nos enseignants travaillent très fort pour assurer leur sécurité, leur confort et leur bien-être. Nous avons une politique de "passe toilettes" qui a été mise en place pour éviter les abus durant les heures de leçon. C'est un système qui nous a permis de régler le problème. Dans ce cas précis, une "passe toilettes" a été émis dès le lendemain. Nous reverrons nos règles quant à l'émission de ces passes dans le futur. »

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: Mirror
Crédit Photo: Capture d'écran