Nouvelles : Une dispute entre voisins coûte la vie à un chat
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une dispute entre voisins coûte la vie à un chat

Une histoire dramatique.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,396 1.4k Partages

Oui, vous avez bien lu et non, il ne s'agit pas du scénario d'une nouvelle comédie dramatique qui tourne mal. En Estrie, deux couples de voisins se font la guerre depuis un certain temps, ce qui aurait coûté la vie à un chat. Rien que ça.

C'est le Journal de Montréal qui rapporte cette nouvelle qui risque d'en révolter un grand nombre d'entre vous, surtout celles et ceux qui défendent les droits des animaux. En effet, en Estrie, deux couples de voisins, Mario Bérubé et Hélène Beaulieu ainsi que Daniel Poulin et Jacinthe Perron, se font la guerre depuis plusieurs années au point que les choses dérapent vraiment et coûtent la vie au chat de Mario Bérubé et Hélène Beaulieu. Une réaction extrême qui serait imputable au couple composé de Daniel Poulin et Jacinthe Perron. 

Le plus triste dans cette histoire, c'est que ce conflit a commencé en septembre 2017 pour une simple histoire de branches qui gênaient la tranquillité de Mario Bérubé et Hélène Beaulieu, explique le Journal de Montréal. Le couple a demandé à deux reprises à leurs voisins de couper ses branches qui nuisaient à leur qualité de vie. À chaque fois, les demandes ont été ignorées. Par contre, Daniel Poulin et Jacinthe Perron se sont présentés chez leurs voisins peu de temps après pour les insulter copieusement, mais également pour les menacer. En effet, ces derniers parlaient de "s'occuper" de leur chat qui dérangeait leur chien.

Des menaces qui ont été rapidement mises à exécution, indique le Journal de Montréal, puisque le lendemain Mario Bérubé et Hélène Beaulieu retrouvent leur chat mort à 100 mètres de leur domicile. Une véritable tragédie. Forcément, les soupçons se tournent vers Daniel Poulin et Jacinthe Perron qui avaient menacé de s'en prendre à leur animal la veille. D'ailleurs, le verdict du vétérinaire ira dans ce sens.

En effet, le Journal de Montréal relate que le chat est décédé en raison "d'une rupture du diaphragme" qui aurait été causé par "un coup de pied dans l'abdomen". Oui vous, avez bien lu. Quelqu'un aurait donc mis un coup de pied dans l'abdomen de leur chat. Pour Mario Bérubé et Hélène Beaulieu, cela ne fait aucun doute que ce sont leurs voisins les responsables d'un acte d'une telle violence. C'est pourquoi ils leur réclament un peu plus de 37 000 dollars pour tous les préjudices qu'ils ont subis. On se demande bien qui aura gain de cause dans cette histoire, mais il va falloir attendre la tenue du procès, il s'agit donc d'une affaire à suivre.

Partager sur Facebook
1,396 1.4k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Adobe Stock