Nouvelles : Une balade en plein air pour enfin sortir de la maison? Attention à la maladie de Lyme!

Une balade en plein air pour enfin sortir de la maison? Attention à la maladie de Lyme!

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le Québec assouplit progressivement ses règles de confinement, certains d'entre vous vont être tentés de se balader en pleine nature. Cette année, il va falloir faire attention aux tiques dont les morsures sont à l'origine de la maladie de Lyme.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, les tiques continuent leur propagation importante au Québec et cela pourrait mettre certains d'entre vous en danger parce que leurs morsures sont à l'origine de la maladie de Lyme. Wikipédia rappelle qu'il s'agit d'une «maladie vectorielle et d'une maladie infectieuse touchant l'être humain et de nombreux animaux. Transmise par piqûre de tiques dures, c'est une maladie bactérienne, due à une borrélie (un genre de bactérie spiralée du groupe des spirochètes)».

Quels en sont les symptômes ? Radio-Canada indique qu'ils sont difficiles à identifier, mais qu'ils peuvent ressembler à ceux d'une grippe. L'état de santé de la personne touchée peut toutefois sévèrement se dégrader si aucune mesure n'est prise pour freiner la maladie. Sur son site web, Santé Canada affirme que les symptômes les plus fréquents sont les suivants: maux de tête sévères, paralysie faciale, douleurs intermittentes musculaires, aux os, aux articulations et aux tendons. La chaîne de télévision précise qu'on retrouve également parmi les symptômes des troubles cardiaques et neurologiques.

Radio-Canada s'est entretenue à ce sujet avec Émilie Norris Roozmon, candidate à la maîtrise en biologie à l’Université Queen’s. Cette dernière indique que 88 % des cas de maladie de Lyme au Canada viennent de l’Ontario, du Québec ou de la Nouvelle-Écosse. En 2018, le pays a enregistré 1487 cas. La chaîne de télévision explique que selon l’Institut national de santé publique (INSPQ), les régions québécoises les plus à risque sont la Montérégie, l’Estrie, la région de Gatineau et le centre du Québec.

Comment se protéger des tiques pour éviter une éventuelle contamination ? Radio-Canada souligne que d'après Émilie Norris Roozmon, porter des vêtements longs, des chaussures fermées et les chasse-insectes qui contiennent du DEET permettront de prévenir les morsures de tiques et donc se protéger contre une éventuelle contamination à la maladie de Lyme.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock