Nouvelles : Une adolescente de 16 ans interdite dans une école parce qu'elle a déjà subi un viol collectif.

Une adolescente de 16 ans interdite dans une école parce qu'elle a déjà subi un viol collectif.

Dégueulasse de la part de la direction

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
874 874 Partages

En Inde, une adolescente s'est faite interdire une place dans une école, car elle pourrait "gâcher l'atmosphère". L'école a refusé la candidature de la jeune fille après avoir appris qu'elle avait été victime d'un viol collectif par le passé.

C'est dans une école de Sahasput, dans la ville de Dehradun, le 14 août dernier, que l'adolescente a été victime d'un viol perpétré par 4 garçons. L'adolescente est tombée enceinte suite au viol.

Les autorités avaient tenté d'étouffer les rumeurs concernant la grossesse de la jeune fille, mais les médias locaux ont récemment confirmé la nouvelle.

Mais après avoir dû traverser une véritable montagne russe d'émotions, la famille fait à nouveau face à un obstacle. En effet, des écoles refusent l'adolescente en raison de ce qu'elle a subi dans les derniers mois.

À titre d'exemple, une école a affirmé devoir la refuser, car elle risquait de "gâcher l'atmosphère". 

Si les allégations de la famille s'avèrent vraies, les personnes derrière cette décision pourraient faire face à de gros problèmes, car voilà que la police mène actuellement une enquête tout en examinant les accusations qu'elle pourrait porter à cet effet.

Nivedita Kukreti, de la police locale, explique que des enquêteurs se rendront dans les différentes écoles qui ont refusé l'adolescente et qu'ils tenteront de recueillir leur propre version des faits. La police compte aussi examiner attentivement les accusations qui pourraient être liées à une telle façon de faire.

Les parents de l'adolescente affirment qu'ils envisagent présentement d'envoyer leur fille dans une école à l'extérieur de Dehradun.

Les quatre adolescents accusés du viol de l'adolescente ainsi que les 5 employés de l'école impliqués dans l'affaire, dont le directeur, ont tous été arrêtés.

Des employés de l'école ont été accusés criminellement pour avoir tenté d'avorter l'adolescente en lui administrant des produits destinés à cette fin.

En Inde, les crimes de nature sexuelle sont très présents. En 2016 seulement, on estimait que 40 000 cas de viols avaient été rapportés, or selon les spécialistes, il ne s'agirait là que de la pointe de l'iceberg.

Au cours des dernières années, des crimes horribles tels que le viol et le meurtre d'une jeune étudiante dans un autobus de Delhi ont sonné l'alarme quant à ce fléau qui se propage. 

Rappelons que le gouvernement de l'Inde a fait augmenter les peines d'emprisonnement à 20 ans pour les condamnations pour viol. Le gouvernement a aussi approuvé la peine de mort pour les personnes qui étaient trouvées coupables de viol sur des enfants de moins de 12 ans.

Partager sur Facebook
874 874 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie