Nouvelles : Un travailleur essentiel reçoit une amende de 1550 $ pour non-respect du couvre-feu

Un travailleur essentiel reçoit une amende de 1550 $ pour non-respect du couvre-feu

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Ce weekend, la Sûreté du Québec (SQ) a donné une amende de 1500 $ à un travailleur essentiel qui aurait un peu trop profité de son exemption du couvre-feu en raison de son emploi au CIUSSS de la Capitale-Nationale dans Charlevoix.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui suscite de nombreuses réactions. Ce samedi aux alentours de 20h30, un employé du CIUSSS a été intercepté par la SQ alors qu'il se rendait sur son lieu de travail. Après avoir procédé à des vérifications, les autorités l'ont laissé repartir sans amende. Toutefois, il fut de nouveau intercepté quelques instants plus tard. Malgré son statut de travailleur essentiel, il a reçu une amende de 1550 $ pour non-respect du couvre-feu.

Selon les informations de Radio-Canada, cet individu aurait reçu plusieurs avertissements des autorités depuis la mise en place du couvre-feu le 9 janvier dernier. Il aurait ainsi un peu trop profité de son exemption pour circuler après 20h. «L'employé en question a été averti à de nombreuses reprises depuis le début de la mise en place des règles sanitaires. L’intervention est survenue plus d’une heure avant le début du quart de travail de l’employé, qui réside à moins de cinq minutes de son lieu de travail», a fait savoir Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Radio-Canada indique que ce travailleur essentiel s'est entretenu avec la radio locale CIHO. Il a notamment mentionné qu'il compte contester cette amende. Selon la SQ, «l'employé utilise son lien d'emploi afin de défier la réglementation».

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale n'a pas réagi à cet événement, précise la chaîne de télévision. Toutefois, sa porte-parole, Annie Ouellet, a tenu à rappeler que «depuis le début du couvre-feu, le CIUSSS de la Capitale-Nationale demande à ses employés d’utiliser leur carte d’employé et leur horaire de travail comme attestation permettant leurs déplacements dans le cadre de leur travail seulement».

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook