Nouvelles : Un restaurateur refuse de fermer: «On verra les conséquences»

Un restaurateur refuse de fermer: «On verra les conséquences»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que mercredi dernier le gouvernement a annoncé la fermeture des bars et des restaurants à Marseille, en France en raison de l'état de la crise sanitaire, un restaurateur de la ville a décidé de faire de la résistance et d'ouvrir tout de même son établissement.

Sur son site web, Le Parisien revient sur la fermeture des restaurants et des bars à Marseille. Cette mesure drastique annoncée par le gouvernement mercredi dernier, et qui a pris effet dimanche soir, est loin de faire l'unanimité au sein de la cité phocéenne. Joseph, le propriétaire d'une brasserie, a décidé de faire de la résistance et d'ouvrir tout de même son établissement. Son idée de base était d'ouvrir son restaurant pour vider les stocks. «J'ai 70 kg de moules à passer et après on verra les conséquences avec la police». 

La fermeture des restaurants et des bars à Marseille est un véritable coup de dur pour lui, mais aussi pour ses collègues de cette industrie qui a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire. «On commençait à peine à se relever et on nous referme », déplore-t-il. Même son de cloche chez Malika, qui est responsable de la gestion du service de cet établissement. Selon elle, c'est l'incompréhension qui règne. «On ne comprend pas pourquoi les boulangeries ont le droit de servir des cafés et des sandwichs… Et pas nous!».

Du côté des clients, Le Parisien raconte qu'une certaine solidarité s'est développée. Les habitués sont venus soutenir le restaurant de Joseph en cette période difficile. «Tous les restaurants devraient être ouverts en terrasse (…) Je me suis arrêté prendre un café alors que je n'en bois pas. Je donne deux euros au patron et pas au gouvernement», a déclaré l'un d'entre eux.

Au Québec, le gouvernement a annoncé qu'il allait faire passer les villes de Montréal et Québec en alerte maximale en laissant planer la possibilité de refermer les bars et les restaurants. Si les restrictions n'ont pas encore été annoncées, les Québécois devraient apprendre ce qui pourra rester ouvert et ce qui devra fermer lors d'une conférence de presse du premier ministre François Legault, à 17h30 (heure de Montréal).

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube