Nouvelles : Un Québécois propriétaire d'un husky qui a mis enceinte la chienne de sa voisine condamné à payer une énorme somme.

Un Québécois propriétaire d'un husky qui a mis enceinte la chienne de sa voisine condamné à payer une énorme somme.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
343 343 Partages

Quand on est propriétaire d'un chien, cela peut entraîner beaucoup de dépenses! Par exemple, il faut payer sa nourriture, ses soins chez le vétérinaire, certaines chirurgies, des vaccins, des jouets et on pourrait continuer comme ça encore un moment! Or, voilà qu'un homme a récemment appris que son chien pouvait aussi lui faire facturer les frais de vétérinaire d'un autre chien! 

Cette histoire plutôt inusitée a eu lieu dans la MRC de Mékinac où un homme a été condamné par la cour à payer une facture de soins vétérinaires de 800 dollars en raison de son chien qui a mis enceinte la chienne de sa voisine!

En effet, le chien était parvenu à s'introduire dans la cour clôturée de la dame au printemps dernier et comme cette dernière a dû interrompre la grossesse de sa petite chow-chow, elle a demandé à la cour d'ordonner au propriétaire du husky d'en payer les frais.

Voilà donc que le juge Alain Trudel de la Cour du Québec, division des petites créances, a rendu sa décision tout en mettant en lumière le coeur du problème qui avait mené cette histoire jusqu'en justice: "Enceinte intempestivement des oeuvres du husky, Bella doit être opérée à grands frais pour mettre fin à la grossesse".

Comme l'a expliqué devant la cour la propriétaire de la chienne, celle-ci reproche au propriétaire du husky d'avoir négligé de contrôler son animal. Ainsi, en raison de cette négligence, c'est la moindre chose que l'homme assume sa part de responsabilité en payant les frais vétérinaires liées à l'interruption de grossesse.

Dans sa réclamation, la femme avait aussi ajouté un montant supplémentaire à la facture de soins vétérinaires à titre de dédommagement pour une porte-moustiquaire endommagée. En tout, la femme aura donc réclamé une somme de 711,50$ à son voisin.

Du côté du propriétaire du husky, ce dernier n'a pas daigné se présenter en cour et ainsi, on ne connaîtra jamais sa version des faits. Son absence aura donc fait en sorte que la voisine a remporté sa cause par défaut et l'homme devra maintenant se soumettre à la décision de la Cour du Québec.

Des médias comme La Presse Canadienne auraient tenté d'entrer en contact avec l'homme, mais celui-ci a refusé de répondre aux questions des journalistes.

Avant de rendre sa décision, le juge Alain Trudel a pris le soin d'étudier les déclarations de la dame ainsi que celles d'un témoin qui avait été invité à s'adresser devant la cour. Le juge a ensuite confirmé qu'il estimait que les déclarations de la dame et du témoin étaient crédibles.

Le juge en a profité afin de rappeler les règles qui régissent la responsabilité du propriétaire d'un animal. 

Il faut savoir que le Code civil prévoit que le propriétaire est tenu de réparer le préjudice que l'animal a causé, peu importe qu'il fût sous sa garde ou sous celle d'un tiers, ou qu'il se soit égaré ou échappé.

En raison de l'absence de l'accusé devant la Cour du Québec et des déclarations de la propriétaire de la chienne, le juge a donc été en mesure d'accorder à la dame la somme qu'elle réclamait, en plus de 101 $ de frais de cour.

Partager sur Facebook
343 343 Partages

Source: CTV News
Crédit Photo: Courtoisie Wikipedia/Remigiusz Jozefowicz