Nouvelles : Un Québécois découvre qu'il a une fille en Australie après avoir passé un test d'ADN.

Un Québécois découvre qu'il a une fille en Australie après avoir passé un test d'ADN.

Un homme de la Montérégie a découvert qu’il avait une fille en Australie après avoir passé un test d’ADN.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Un homme de la Montérégie a découvert qu’il avait une fille en Australie après avoir passé un test d’ADN.

Louis Philippe-Paulet, un enseignant de 46 ans qui travaille au Cégep de Sorel-Tracy, a expliqué à TVA Nouvelles qu’il avait décidé de passer un test d’ADN afin de vérifier si son bagage génétique montrait des signes de prédispositions à une maladie dégénérative.

C’est donc en survolant ses résultats que l’enseignant a cliqué un onglet lui affichant un arbre généalogique lui indiquant que son ADN correspondait à 49% avec celle d’une jeune femme en Australie.

La jeune femme en question, qui est âgée de 23 ans, avait même indiqué lors de sa recherche qu’elle ignorait le nom complet de son père. Pour sa part, M. Philippe-Paulet reconnaît avoir visité l’Australie en 1996.

En d’autres mots, il n’y a aucun doute qu’il est le père de cette jeune femme : « Ça m’envahit d’une immense joie, même si je ne la connais pas encore. […] Je me suis tout de suite mis à crier dans la maison. Mes enfants aussi ! J’ai eu des bouffées de chaleur. »

L’enseignant n’a pas perdu une seconde et il s’est donc empressé à contacter la jeune femme. Cette dernière, qui se nomme Kayza Grenfell, a raconté au Journal de Montréal : « Quand je me suis réveillée et que j’ai vu sa demande d’amitié sur Facebook, je n’en revenais pas. Je me suis dit : Oh non, ça se passe ! On dirait quelque chose qu’on verrait sur Netflix ! »

Le père et sa fille devront encore patienter avant d’avoir enfin la chance de se rencontrer, mais d’ici là, M. Philippe-Paulet se réjouit encore de cette découverte : « Ce qui me touche beaucoup, c’est d’imaginer toutes les réponses que ça doit apporter à ses questions. Ça n’a été que du positif, jusqu’à présent. »

Enfin, Mme Grenfell a conclu en confiant être très émue par ces retrouvailles inattendues : « Je suis épatée par l’ouverture dont il fait preuve avec sa famille. Ce sont des montagnes russes d’émotions. On se lève un matin, et réalise que tout est différent. »

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock