Nouvelles : Un Québécois de retour après avoir passé 3 ans en prison à Dubaï raconte son enfer

Un Québécois de retour après avoir passé 3 ans en prison à Dubaï raconte son enfer

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

André Gauthier est finalement de retour au Québec, après avoir été incarcéré durant près de trois ans au Moyen-Orient, rapporte La Presse.  

S'il a toujours déclaré être innocent de l'affaire minière dans laquelle il était accusé, le traitement de son dossier s'éternisait, si bien que le Québécois craignait de mourir aux Émirats arabes unis. 

Heureusement, l'homme de 67 ans a pu rentrer au pays mercredi dernier, puis rejoindre sa résidence de Québec par la suite, rapporte le quotidien montréalais. 

« Comment ça va, vous me demandez ? Imaginez ! Ça va très bien.  J’ai été condamné à presque 45 ans de prison pour quelque chose que je n’avais jamais fait », a-t-il fait savoir à La Presse. 

Celui qui est expert en exploration minière était allé à Dubaï pour le travail. Mais c'est lorsqu'il a signalé une fraude de 30 millions de dollars chez l'entreprise Gold AE en 2015 que la justice du pays l'a mis dans sa mire. 

« Les gens qui ont fraudé ont senti la soupe chaude, ils ont quitté le pays. On m’a fait porter le chapeau », dit-il. 

Il a ensuite été incarcéré 19 mois dans une station de police de Dubaï, avant d'être déclaré coupable en avril 2018 et d'écoper de 45 ans de prison. 

Comme il était libéré en attente de son appel, il a alors tenté de quitter le pays, à l'instar de son coaccusé, qui a réussi à retourner en Iran. 

M. Gauthier a plutôt tenté de gagner Oman, mais a été arrêté par les autorités locales, avant d'être emprisonné durant 68 jours dans une prison migratoire. Il a ensuite passé 13 autres mois à la prison centrale en attente de l'appel de son verdict. 

« Moi, j’étais prêt à rester là. Je me disais : “Oubliez-moi.” Finalement, avec toutes les irrégularités qu’il y avait eu, je ne voyais pas une bonne volonté de régler mon cas », se souvient M. Gauthier. 

C'est finalement la veille de Noël en 2019 qu'il a été déclaré non coupable. Il a néanmoins dû patienter avant de recevoir un pardon des autorités et de finalement pouvoir rentrer au Canada, grâce à des efforts diplomatiques. 

« On a travaillé fort. À un moment, j’avais peur pour sa vie. Là, j’ai de la misère à croire qu’il est revenu », raconte à La Presse son fils, Alexis Gauthier.

« Sans le soutien diplomatique, André serait probablement mort en prison », écrit l'avocate Radha Stirling, établie à Londres et fondatrice de Detained in Dubai dans un communiqué.  

« J’ai perdu mon père et mon beau-père pendant cette période-là. Je veux aller me recueillir au cimetière. Je veux aussi voir mes petits-enfants », prévoit aujourd'hui M. Gauthier. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook Detained In Dubai