Nouvelles : Un professeur de 41 ans suspecté de meurtre et de cannibalisme

Un professeur de 41 ans suspecté de meurtre et de cannibalisme

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'est une histoire sordide qui nous vient d'Allemagne. Un quadragénaire est soupçonné d'avoir tué puis mangé un autre homme d’un âge similaire à Berlin, rapporte l'Agence France-Presse.

La justice a annoncé qu'un homme de 41 ans se trouve actuellement en détention provisoire après que des ossements humains dépourvus de chair eurent été retrouvés dans un parc. 

L'homme a été arrêté mercredi et est soupçonné « d'homicide sexuel avec circonstances aggravantes », explique la police de Berlin sur Twitter. Le corps policier soupçonne également « un contexte de cannibalisme ». 

Les autorités ont retrouvé des traces de sang dans l'appartement du suspect, de même qu'un objet contondant, selon les informations du procureur, Martin Steltner, à l'AFP. Il ajoute que le quadragénaire n'a pas encore pris la parole concernant les faits dont il est soupçonné être l'auteur. 

Selon le quotidien allemand Bild, les autorités ont également trouvé une scie à os et de grandes quantités de soude caustique dans le sous-sol du suspect, qui aurait déclaré être en possession de ces objets pour fabriquer du savon. 

Le suspect serait un professeur de mathématiques et de sciences physiques qui travaille dans un établissement secondaire situé dans le quartier de Pankow, au nord-est de Berlin. 

La présumée victime serait quant à elle Stefan T, qui travaillait dans le bâtiment. L'homme de 44 ans était porté disparu depuis le début du mois de septembre. Il avait été vu pour la dernière fois en train de quitter son appartement, selon les autorités policières. 

Le 8 novembre, des passants ont fait la macabre découverte des ossements dans un parc de Pankow. L'identité de Stefan T a été révélée à la suite d'une analyse médico-légale. 

« Sur la base des ossements retrouvés, sans aucune chair, et d'autres preuves, nous soupçonnons fortement que Stefan T. a été victime de cannibalisme », a dit un policier au quotidien Bild.

Les enquêteurs ont pu remonter jusqu'au suspect en analysant le téléphone de la victime, en identifiant un chauffeur de taxi qui l'avait conduite chez le suspect. 

Des messages sur un site de rencontres en ligne montreraient également que les deux hommes avaient convenu de se voir en personne, selon les enquêteurs. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock